Sélection officielle 2020
Albert García-Alzórriz

YEUX / YEUX / YEUX / YEUX

Espagne, Catalogne / 2020 / Couleur et Noir & blanc / 2K, Stereo / 37’
Première Mondiale

Un des traits de la statuaire, on le sait, est de transmettre, d’inscrire dans un futur pensé illimité, aussi inusable que la pierre. Dans les faits, les aléas de l’Histoire en décident souvent autrement. Et c’est de pierre, minéral sculpté devenant image, c’est de destruction, de conservation et des ses paradoxes, c’est d’iconoclasme dont il est question ici. C’est pourquoi le film d’Albert García-Alzórriz avance en boucles successives, suggérant de multiples emboîtements. En ouverture, au centre de l’image, face à la caméra, un miroir convexe tel un œil, disposé sur un mur de béton, image englobante où apparait en son centre la caméra. Question d’images donc, rapportées sur elles-mêmes. Puis voici convoqué le mythe de Prométhée, puni, cloué sur son rocher, dans une version revisitée par Kafka. Un apologue concis dont les reprises creusent le film en spirale, alors que deux jeunes archivistes sont à l’oeuvre, corps presque immobiles sous la brise d’un ventilateur, mains affairées à quelques tâches énigmatiques de conservations dans un entrepôt aux étagères garnies d’éclats de statues, déboulonnées comprendra-t-on. Des images de puissants (une belle galerie du XXe siècle) vouées à l’éternité et ici défaites, dont les fragments conservés sont associés à des photographies montrant ceux qui les ont renversées, leur trophée à leur pied. Ainsi, de l’image de la pierre à la pierre faisant image, se redistribuent aussi les rapports aux corps, au temps, du supposé impérissable de la statuaire à l’instantané de la photographie. Autant de vanités chahutées sous le regard implacable de la caméra offrant des plans comme découpés au scalpel et à l’ordonnancement rigoureux. Alors que « pendant ce temps les statues rêvent » et qu’une terre vengeresse agite les lieux de tremblements récurrents. Un film où plane la présence insistante du rocher, son « inexplicable » indiqué par Kafka, avant un finale tout en malice. (N.F.)

Fiche technique

Version originale : anglais, français.
Sous-titres : anglais, français.
Scénario : Albert García-Alzórriz, Gabriel Ventura.
Image : Marc Cuscó.
Montage : Albert García-Alzórriz.
Son : Raúl López, Nora Haddad.
Avec : Xisi Sofia Ye Chen, Rosa Tharrats.
Production : Institut Ramon Llull, Albert García-Alzórriz.
Distribution : Albert García-Alzórriz.

 

ENTRETIEN AVEC LE REALISATEUR

Réalisateur

Albert García-Alzórriz - Espagne, Catalogne

Filmographie

  • Behind the eucalyptus trees, 2018.

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022