Index

L’Atelier des artistes en exil

L’Atelier des artistes en exil a pour mission d’identifier des artistes en exil de toutes origines, toutes disciplines confondues, de les accompagner au regard de leur situation et de leurs besoins administratifs et artistiques, de leur offrir des espaces de travail et de les mettre en relation avec des professionnels afin de leur donner les moyens d’éprouver leur pratique et de se restructurer.
L’antenne marseillaise s’est créée en 2021 suite à la prise de Kaboul et accompagne aujourd’hui 70 artistes d’une quinzaine de pays différents dont 9 cinéastes ravis d’être membres de ce nouveau jury.

Jury 2023

Né en 1981 à Shiraz en Iran, Ali Zare Ghanatnowi est producteur et réalisateur de cinéma. Actif depuis le début des années 2000, il participe à plus de vingt films dont des films d’animation et des documentaires. Il a été acclamé par la critique pour avoir réalisé Red Mind (2009) et Dad’s Fragile Doll (2013), qui a reçu le prix de la meilleure animation à l’International Open Film Festival (IOFF) et le prix de la meilleure animation au Veterans Film Festival et à Londan-X4. Les films d’Ali, The Lights et Sistan Itinerary, ont été nominés au Festival International du Film Documentaire CINEMA VERITE. En 2004, il fonde la Cinema School à Shiraz, où il y enseigne l’écriture de scénarios, la réalisation, la théorie et la critique cinématographiques. Contraint de fuir l’Iran en 2019, il devient membre de l’atelier des artistes en exil en 2021. Aux côtés de Judith Depaule, il participe au projet d’installation Mnémonique présenté au Festival d’Avignon en 2022
Né en 1997 à Saint-Pétersbourg en Russie, Arsenii Mazhuga est photographe, caméraman, réalisateur et musicien. Diplômé en direction photographique de l’Institut du Cinéma et de la Télévision de Saint-Pétersbourg, il a réalisé plusieurs courts métrages. Il produit également des bandes originales de films. Basé à Marseille depuis 2022, il est membre de l’atelier des artistes en exil. Il réalise actuellement les créations sonores et vidéo pour la pièce de théâtre Revenir n’est pas un verbe, présentée au théâtre Joliette en février 2023. Il est aussi membre fondateur du duo de musique électronique russo-ukrainien “Verhovski X Majouga” qui s’est produit au Silencio à Paris et au Metamorph Marseille.
Née en 1986 à Syktyvkar (République des Komis, Fédération de Russie), Daria Yurishcheva est réalisatrice de films d’animation. Après une brève carrière de journaliste financière, elle décide de se consacrer entièrement au dessin et à l’animation. Aujourd’hui, elle crée des films d’animation indépendants axés sur le féminisme et l’anticolonialisme. Le 24 février 2022, Daria Yurishcheva initie le projet collectif “Animators Against War” et mobilise 200 animateurs et ingénieurs du son de différentes régions de la Fédération de Russie, et d’autres pays. Elle s’intéresse à la décolonisation, aux discours réprimés des peuples autochtones de la Fédération de Russie et aux questions d’identités. Daria Yurishcheva est membre de l’atelier des artistes en exil depuis novembre 2022.
Né en 1989 à Moscou en Russie, Egor Shevchenko est réalisateur de cinéma de fiction et documentaire. Après des études de cinéma dans son pays natal, Egor Shevchenko a suivi un cursus au Fresnoy – Studio National des Arts Contemporains. Son travail artistique porte sur les questions sociales, l’immigration en particulier, ainsi que sur les méthodes contemporaines de narration et la recherche de nouvelles approches du médium cinématographique. Il est membre de l’atelier des artistes en exil depuis février 2022.
Productrice ukrainienne née à Bilopillya, elle a étudié à la Philological University d’Odessa (Ukraine). Elle a travaillé à l’Odessa Film Studio. Filmographie Domicile, 2023 Bilopillya comma New York, 2023 in production Bilopillya comma New York, prologue, 2022 Movie up, 2018 Yesterday, today, tomorrow, 1997 The Wind in the City, 1997 The second one, 1994 Last Saturday, 1993 Underground temple of communism, 1991
Née en 1988 à Novosibirsk en URSS, Nadya Mira est artiste, auteure et réalisatrice de films d’animation. Elle a fait ses études dans la plus ancienne école de cinéma de Moscou (VGIK), à l’école des Gobelins à Paris et au California Institute of the Arts près de Los Angeles. Elle travaille aujourd’hui avec des réalisateurs aussi bien connus que débutants, notamment sur le développement de films d’animation pour le grand public. Elle a créé les visuels d’un film de Noël pour la BBC One, basé sur l’œuvre Un conte peut en cacher un autre, de Roald Dahl. En 2018 elle travaille sur le développement d’une série d’animation Les aventures de Paddington. Plus récemment, elle a dessiné les personnages pour le long métrage Migration, dont la sortie est prévue en décembre 2023. Certains de ses courts métrages ont été sélectionnés dans des festivals internationaux à travers le monde. Nadya a vécu et travaillé à Moscou, Paris, Berlin, Los Angeles, Londres, au Danemark et en Afrique du Sud. Elle réside à Marseille depuis 2017 et fait partie de l’atelier des artistes en exil et de SudAnim depuis janvier 2022.
Né en 1985 à Novossibirsk en Russie, Pasha Mira est infographiste, animateur et cinéaste. Il a travaillé sur des projets de films d’animation acclamés tels que Love, Death and Robots et X-story. Il a également contribué à la réalisation de vidéos clips animés pour des groupes russes populaires tels que Leningrad, Glukoza et B-2.
Dès le début de sa carrière, Pasha s’est distingué en montant plusieurs longs métrages à succès destinés au grand public, notamment Volkodav en 2006, Paragraph 78 en 2007 et Le meilleur film en 2008. Sa contribution à la création de projets de jeux vidéo et bandes dessinées numériques animées JAM pour NARR8 a permis de fusionner son expertise en animation avec la narration immersive. Il est membre de l’atelier des artistes en exil depuis août 2022.
Né en 1985 dans le camp palestinien de Yarmouk en Syrie, Samer Salameh est réalisateur et photographe. Son long-métrage 194. Nous, enfants du camp, relate son service dans l’armée de libération palestinienne en Syrie, la révolution et la destruction de Yarmouk. Auteur de courts-métrages documentaires (Quatrième étage après la Nakba, 2015, Thousand Tents, 2008, Pénélope, 2008), il joue aussi dans Les Chebabs de Yarmouk d’Axel Salvatori-Sinz, This is my Casablanca de Fajer Yacoub et Waiting de Rashid Masharawi. Il suit un master de réalisation à l’ENSAV à Toulouse. Il est en France depuis 2014. Membre de l’atelier des artistes en exil, il réalise des vidéos pour des spectacles, ainsi que pour les projets de Judith Depaule Je passe et Ménmomnique.
Né en 1956 à Kurgan (URSS), Serhii Rakhmanin est metteur en scène de théâtre et réalisateur de cinéma ukrainien. Diplômé en mise en scène de l’Université de Chelyabink, il collabore avec Andrei Tarkovsky à l’écriture des scénarios Vigilia et Man K qu’il a, par la suite, réalisés. En 1992, il a travaillé avec Tonino Guerra sur l’écriture d’un scénario basé sur le roman Cent oiseaux. Réalisateur au sein de l’Odessa Film Studio pendant de nombreuses années, il s’exile en France suite à l’invasion russe. Il est membre de l’atelier des artistes en exil depuis février 2023 et est l’un des fondateurs du Club des amateurs du Cinéma Ukrainien de Marseille.
Née en 1990 à Leningrad, Vlada Milovskaya est cinéaste, artiste, interprète et poète russe. Elle est membre fondateur du laboratoire théâtral indépendant Vokrug da Okolo / Circumambulation (2014-2021). Elle est spécialisée dans le travail avec des acteurs non professionnels au sein de la production de longs métrages depuis 2018 et mène des recherches sur les méthodes de collaboration non hiérarchiques dans le secteur du cinéma.
En tant que cinéaste expérimentale, elle a réalisé le film The Light Watching Me While I Watch the North (dir. Knjazhna, Vlada, 2021) et la web-série Gospodinpiska (dir. Knjazhna, Vlada, 2020-2021).
Elle est membre de l’atelier des artistes en exil depuis octobre 2022.

Les films 2023

No results found.