Sélection officielle 2020 / Festival
Paula Rodríguez Polanco

Heliconia

France, Colombie / 2020 / Couleur / 8 mm / 27’
Première Mondiale

Le corps félin et ennuyé d’une jeune fille s’environne de symboles chrétiens. Croix, images sulpiciennes, petits autels de figurines, sont déliés de leur signification religieuse pour tourner décoratifs. Mêlés à des jouets en plastique ou des photographies, ils composent des natures mortes profanes. Une messe observée à la dérobade par la fenêtre d’un rez-de-chaussée, comme un usage curieux, est interrompue par la pétarade d’une moto qui invite la jeune fille à l’escapade. Ce cadre religieux, souvent filmé en contrechamp des beaux visages d’un trio d’adolescents, fait alors place à une nature luxuriante qui les baigne en plan large. L’agilité de leurs jeunes corps y trouve le refuge idoine d’un manguier aux branches confortables. Mais à cet âge, la soif de sensations ne saurait se restreindre à un cadre familier. Le trio prend la route. Sans s’embarrasser de scories narratives, Héliconia offre un road trip sensuel et l’occasion de tableaux vivants faisant honneur au médium pellicule.

Le traitement matiériste de l’image fait danser le grain du 8 mm sur la peau lisse des adolescents et celle de l’heliconia, cette plante tropicale qui s’épanouit en guirlandes rouges, entrelaçant les surfaces pelliculaire, épidermique et végétale dans une trame contemplative. Qui semble dire que l’affaire de la jeunesse, plutôt qu’une quête religieuse du sens ou le discernement de la tendresse et du désir, est la poursuite d’un enchantement, à renouveler sans cesse, des formes et des sons. Et que le cinéma, lui, serait la quête d’une vision religieuse. Mais, au milieu du film, une séquence documentaire prosaïque griffe la texture soyeuse d’Heliconia. Elle y incise une coupure aussi soudaine que profonde, sorte de rappel à la cruauté qui défigure le tableau édénique, comme un coup de canif sur une peinture et bascule sa composition harmonieuse en colère sourde. Poussant plus loin leur exploration du pays, la jeune femme et les deux jeunes hommes se perdent dans la contemplation d’un désert ocre et sinueux dont la poussière idéale les incorpore… jusqu’à la disparition. S’évanouit avec eux l’image enfin saisie du paradis perdu. Ce premier film touché par la grâce porte la promesse d’autres enchantements. (C.L.)
Paula Rodríguez Polanco

Fiche technique

Version originale : espagnol.
Sous-titres : français, anglais.
Scénario : Paula Rodríguez Polanco.
Image : Paula Rodríguez Polanco.
Montage : Maximilien Zamanski.
Son : Sara Fernández.
Avec : Ana Sofía Pulgarín, Alejandro Losada, Pablo Cerquera .
Production : G.R.E.C. (Marcello Cavagna et Anne Luthaud).
Distribution : Paula Rodríguez Polanco.

 

ENTRETIEN AVEC LA RÉALISATRICE

Réalisatrice

Paula Rodríguez Polanco

Filmographie

  • Camposanto, 2018.

Festival

Synopsis

Sandlines ou les lignes tracées dans le sable. Ainsi furent décrites les accords de Sykes-Picot, qui jetèrent les bases d'un siècle d'ingérence extérieure au Moyen-Orient et d'une histoire de...

En savoir +
Autres joyaux 2020
Synopsis

« Entre Popocatépetl et Ixtaccihuatl, un jour avant la guerre. Maria, contrainte d’épouser un bandit, échappe à son destin et s’évade dans les bois en compagnie d’El Toro. Rosario,...

En savoir +
Sélection officielle 2020
23.07.2020 - 10:00
Variétés 3
24.07.2020 - 11:30
Variétés 1
26.07.2020 - 12:30
Vidéodrome 2
Synopsis

Autoportrait d'un homme tiraillé entre deux langues et deux villes, essai d'urbanisme comparé, histoire critique de l'impérialisme états-unien en Amérique du Sud, éloge de l'émigration,...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Ein Qiniya, petit village palestinien de Cisjordanie, occupé depuis 1967, c’est le décor où Milena Desse va mener une enquête : comment déchiffrer les traces inscrites pour en restituer...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

En visite chez des amis, Frédéric Pajak est saisi par un tableau accroché à leur mur. Le nom du peintre ? François Aubrun, qui s'est installé à quelques pas de là où Cézanne a peint la...

En savoir +
Autres joyaux 2020
Synopsis

It wasn't the right mountain, Mohammad : on ne saura jamais qui est Mohammad, ni quelle montagne était la bonne. On saura seulement ce qui se déroule sur cette mauvaise montagne : la croisée des...

En savoir +
Autres joyaux 2020
23.07.2020 - 22:00
Variétés 2
24.07.2020 - 22:00
Variétés 2
26.07.2020 - 10:00
Variétés 3
Synopsis

La langue, les mots et les images, leur dédale sont questions cruciales pour Florence Pazzottu, écrivaine et cinéaste. On a pu voir Trivial poème (FID 2017) qui conjoignait geste politique et...

En savoir +
Autres joyaux 2020
23.07.2020 - 15:30
Vidéodrome 2
26.07.2020 - 10:00
Théâtre du Gymnase
Synopsis

Reliez plusieurs récipients par le bas, versez du liquide dans l'un d'entre eux, il circulera entre tous jusqu'à s'établir dans chacun au même niveau. Tel est le principe des vases communicants....

En savoir +
Autres joyaux 2020
23.07.2020 - 15:30
Variétés 2
26.07.2020 - 14:30
Variétés 2
Synopsis

En titre, cette célèbre citation de Nietzsche semble correspondre à Jean-Luc Nancy, célèbre pour sa pensée et notamment pour un texte saisissant où il décrit son expérience de la greffe. Nul...

En savoir +
Autres joyaux 2020
Synopsis

Une femme prend la pose. Un homme la vise, et la prend en photo. Très vite, le shooting dégénère : chaque clic de l'appareil semble un pan ! de fusil-mitrailleur. Personne ne parle ; le montage...

En savoir +
Autres joyaux 2020