Sélection officielle 2020 / Festival
Alessandra Celesia

Come il bianco

France / 2020 / Couleur / HD, Dolby SRD / 19'
Première Mondiale

À partir des poèmes que la peintre napolitaine Adriana Pignatelli Mangoni a écrits à l’adresse de sa fille défunte, Alessandra Celesia accueille l’intime d’un deuil impossible.
Quelle formule trouver dans le quotidien pour conjurer le chagrin ? C’est moins le portrait de la peintre que le tableau du travail de deuil. A la manière de l’artiste, la cinéaste Alessandra Celesia procède par touches. Ici quelques mots d’un poème, là un dessin. Puis la lumière dorée d’un couchant auquel s’accorde l’ocre chaud au bout d’un pinceau. Tout ramène à l’être aimé. De la fleur cueillie au souffle mystique d’un volcan dont les volutes de fumée s’échappent comme des esprits qui avancent tranquilles et dansants. Le son grondant du volcan est capturé par une jeune femme dont le doux regard semble répondre au grave visage de la peintre. Est-elle la projection de la défunte ? Figure-t-elle Adriana Pignatelli Mangoni dans sa prime jeunesse ? Par un subtil montage parallèle, les visages se superposent, jetant le trouble, ordonnant l’ensemble du film comme un espace atemporel où présent et passé se confondent. De l’intimité obscure de la chambre aux volumes majestueux d’un musée, d’une petite embarcation baignée de lumière aux pesanteurs basaltiques, Alessandra Celesia documente et cartographie non des espaces physiques mais un monde intérieur pour approcher la béance laissée par la disparition. Chaque fragment de beauté tourné vers l’être cher porte la promesse d’une retrouvaille, d’une communion. C’est un souffle de vie qui s’exhale de la gorge d’une chanteuse tandis que s’élèvent vers des hauteurs divines les notes du Stabat Mater, déversant sur le monde la douleur des mères. Alors, l’art est accès au sublime quand le sentiment esthétique est l’expérience par laquelle l’artiste s’éprouve elle-même comme vivante. (C.L.)

Fiche technique

Version originale : italien.
Sous-titres : français.
Scénario : Alessandra Celesia.
Image : François Chambe.
Montage : Nicolas Milteau.
Musique : Jean-Jacques Palix.
Son : Frédéric De Ravignan.
Avec : Adriana Pignatelli Mangoni, Aurélie de Solere.
Production : Local Films (Kévin Rousseau).
Distribution : Local Films (Kévin Rousseau).

 

ENTRETIEN AVEC LA RÉALISATRICE

Réalisatrice

Alessandra Celesia - France

Filmographie

  • L’enfant que je serai, 2019.
  • Les miracles ont le goût du ciel, 2017.
  • Un temps pour danser, 2016.
  • La visite – Le théâtre national de Chaillot, 2016.
  • Mirage à l’italienne, 2012.
  • Le libraire de Belfast, 2011.
  • 89, av de Flandre, 2008.
  • Luntano, 2006.

Festival