Sélection officielle 2020
Andrés Jurado

El Renacer del Carare

Colombie / 2020 / Couleur et Noir & blanc / 16 mm, Mixed Media, Stereo / 21’
Première Mondiale

Il s’agit de l’histoire d’un pays : qui l’écrit, comment et à quelles fins. Ce pays, c’est la Colombie. Son histoire se résume depuis des décennies au désastreux conflit qui oppose les guérillas de gauche à l’Armée Nationale et ses affidés paramilitaires. Dans les années 80, les habitants du petit territoire de Carare se sont organisés pour libérer leur communauté de l’engrenage guerrier et se donner les moyens d’une paix durable. De cette expérimentation politique et sociale, brutalement interrompue par la violence d’Etat, l’histoire n’a pas été écrite. Ce tort, Andrés Jurado le répare de la plus belle des manières : en ressuscitant la parole des acteurs oubliés, en écrivant leur histoire avec leurs propres mots, leurs propres images. Car le titre du film est d’abord celui d’un projet de diaporama conçu en 1987 par l’Association des Travailleurs pour raconter la « renaissance du Carare ». Du diaporama, perdu ou jamais achevé, ne subsistent que les dix-neuf pages du scénario. Trente ans après, El renacer del Carare le réalise en convertissant le diaporama en film. Le scénario se divise en trois colonnes : IMAGEN, TEXTO, MUSICA. Un tremblement, celui du temps et de la résistance à l’oubli, anime les photographies d’époque. Une voix, dont la chaude proximité contredit l »éloignement spectral de l’image, semble adresser le texte, par-delà les spectateurs d’aujourd’hui, à ses destinataires oubliés. La colonne musique est restée vide ? Des chants de résistance ponctuent le déroulé du scénario. Le noir sur lequel s’impriment les paroles ouvre au cœur du film la béance d’un lamento. Mais c’est aussi en avant qu’est projetée la mémoire des paysans du Carare. Leurs fantômes tremblent sur l’écran, mais le scénario qu’ils ont laissé est aussi l’esquisse de réalisations à venir, d’une liberté à organiser. Contre le fait accompli du pouvoir, c’est la puissante faiblesse du cinéma, et la nécessité sans prix d’un tel film. (C.N.)
Andrés Jurado

Fiche technique

Version originale : espagnol.
Sous-titres : anglais, français.
Scénario : Andrés Jurado, Marlene Forero. Asociación de Trabajadores Campesinos del Carare (ATCC).
Image : Andrés Jurado.
Montage : Andrés Jurado.
Musique : Luis Enrique Rodríguez, Jorge Moreno, Cantos del Carare (CNMH).
Son : Andrés Jurado.
Avec : Bruno Mazzoldi.
Production : La Vulcanizadora (Maria Alejandra Rojas Arias).
Distribution : La Vulcanizadora (Andrés Jurado).

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Andrés Jurado

Filmographie

  • FU, 2018.
  • Archiviolitics, 2016 (projection performance avec Bruno Mazzoldi).
  • Verde La Noche, 2016.
  • Underwater Lullaby, 2011.
  • Special Operations II, 2010.
  • 2 :48 Minutos con la Puerta, 2009.
  • Special Operations I, 2008.
  • Edición y Sacrificio, 2007.

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022