Sélection officielle 2022
Lisa Spilliaert

SPILLIAERT

Belgique / 2022 / Couleur / 26’
Première Mondiale

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses possibles racines communes avec Léon Spilliaert, grand maître du symbolisme belge, pour entrelacer en un film vif et bref un portrait du peintre, une approche sensitive de son œuvre et une réflexion joueuse sur les notions d’héritage et de filiation, le tout rythmé par des morceaux de rap de son cru. Si le rap est depuis sa naissance un espace de revendication identitaire, Lisa Spilliaert s’en empare littéralement et joyeusement. Le premier plan du film la campe vigoureuse, en buste, entourée d’œuvres, tableaux et sculptures, son regard décidé planté dans la caméra : elle rappe. Ses mots qui frappent l’air comme des affirmations de soi sont noués aux tableaux de celui qui partage avec elle les mêmes initiales, le même patronyme, tandis que la caméra s’attarde sur les motifs chers au peintre. La réalisatrice intrique les traditionnels entretiens biographiques, une matière documentaire – archives et documents produits dans le cadre de sa recherche généalogique – et une approche sensuelle et détaillée, par plans serrés, de l’œuvre de Léon Spilliaert ainsi que des sculptures aux formes oblongues de sa propre sœur. En contrepoint du mariage visuel des deux matières picturale et sculpturale, un descendant du peintre commente en voix off sa relation intime à l’œuvre de son aïeul. Des généalogistes énoncent leur verdict : si le critère retenu se situe du côté des arborescences généalogiques, Lisa et Léon ne sont pas de la même famille. Mais le cœur du film l’affirme : un tronc commun existe, qui réunit le peintre et la cinéaste comme deux branches tendues dans un même élan vers l’art. (Claire Lasolle)
Lisa Spilliaert

Fiche technique

Version originale : néerlandais, français
Sous-titres : anglais
Scénario : Lisa Spilliaert.
Image : Hans Bruch Jr.
Montage : Lisa Spilliaert, Vincent Stroep
Musique : Benjamin Hertoghs.
Son : senstudio (Sound edit, mix)
Avec : Wim De Busser, Lisa Spilliaert

Production : Ulrike Lindmayr, Vincent Stroep (Escautville).

Filmographie :
N.P, 2020
Growth Record, 2014 -ongoing
Hotel Red Shoes, 2013.

ENTRETIEN AVEC LA RÉALISATRICE

Réalisatrice

Lisa Spilliaert - Belgique

Sélection officielle

Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022