Sélection officielle 2022
Danielle Arbid

JE DONNE À MON CŒUR UNE MÉDAILLE POUR T’AVOIR OUBLIÉ

France / 2021 / Cellular phone, DVCAM, 8 mm / 14’
Première Mondiale

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus intime, mené au long cours et intitulé Ma famille libanaise. De cette série ouverte avec les Conversations de salon I & II (2004), Je donne à mon cœur une médaille pour t’avoir oublié est le dernier chapitre. Cette série compose une sorte de journal épisodique, au fil des nécessités qu’elle ressent d’explorer ses relations avec ses proches (père, mère, frères, amants…). Sans programme et sans autre règle que celles imposées par chaque film, dont elle tire parfois les fils pour y révéler les effets intimes des soubresauts de l’Histoire. Le point de départ de ce neuvième opus, est une photo, destinée à un amant et jamais envoyée. Événement réel ? On le suppose, sauf à garder à l’esprit cette phrase entendue au vol, évoquant sa matière de prédilection, cet espace entre mémoire et réinvention, « jusqu’à ne plus déchiffrer la frontière entre projection et souvenir ». Le ton est donné et de cette histoire d’amour annoncée comme occasion suscitant le film, on ne saura guère plus. Portée par un plaisir des mots et du récit, Danielle Arbid ouvre les recoins des souvenirs, de son enfance beyrouthine à l’exil parisien dû à la guerre, son rapport à ses parents, ses amours… Un regard rétrospectif s’enroule en boucles, reprises et digressions d’une vie saisie par lambeaux. De la femme vers l’enfant, et retour, se déplie une traversée envoutée du temps et de l’identité. D’une pareille entreprise elle déjoue les attentes, comme le signale le travail dans la matière même des images et des voix. Paradoxale plongée pour cet exercice de construction de soi où son personnage prend corps.
(Nicolas Feodoroff)

Fiche technique

Version originale : français
Sous-titres : anglais
Scénario : Danielle Arbid
Image : Danielle Arbid.
Montage : Danielle Arbid, Clément Pinteaux
Son : Danielle Arbid

Production : Danielle Arbid.

Filmographie :
Allô Chérie, 2015-2022
Passion Simple, 2020
Souvenirs de violence, 2019
Blackjack, 2018
Parisienne (Peur de rien), 2015
Beyrouth hôtel, 2011
Conversation de salon 4, 5 et 6, 2009
This smell of sex, 2008
Un homme perdu, 2007
Conversation de Salon 1, 2 et 3, 2004
Nous / Nihna, 2004
In the battlefields, 2004
Aux frontières, 2002
Étrangère, 2002
Seule avec la guerre, 2000
Le passeur, 1999
Raddem, 1998.

ENTRETIEN AVEC LA RÉALISATRICE

Réalisatrice

Danielle Arbid - France

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022