• Compétition Flash

العرش

THE ARK

Amira Louadah

Sous l’arche inachevée d’un bâtiment désaffecté, Amira Louadah a réuni un groupe de sportifs reliés par l’usage de leurs poings, qui se fait appeler « la faction des 300 », d’après le blockbuster viriliste de Zac Snyder. L’architecture élancée des piliers de béton nus, plantés au milieu du désert, confère au lieu une sorte de sacré, à mi-chemin entre les monolithes de Richard Serra et les dolmens de Stonehenge. La trivialité des gants de boxe et des t-shirts sales saisis en gros plans le dispute cependant à la solennité hollywoodienne et mythologique du paysage minéral, ouvrant au loin sur une ville. Nous ne saurons rien de ces hommes si ce n’est qu’ils forment une équipe et qu’ils partagent le soin d’entraîner leur corps. On salue ici tout l’art d’Amira Louadah de s’emparer du cinéma pour subvertir un espace prosaïque (une salle de sport) et le reconfigurer, dans une grande économie de moyens, en ultime refuge. L’Arche propose une opération de transposition : leurs corps de boxeur performés deviennent des corps guerriers dans le cœur du récit. En effet, en quelques éléments (musique, valeurs de plans, voix off), la réalisatrice opère une mue du réel et construit une fiction spéculative dystopique aussi brève qu’efficace. Fateh, le coach, entraîne ses hommes à un combat final à venir contre un ennemi sans visage. L’Algérie d’aujourd’hui devient le théâtre d’un monde de demain cauchemardesque, décrit en deux cartons, brossé en peu de plans tournés au téléphone portable. L’Arche concentre dans la dureté des pierres et la poussière du paysage toute la dramaturgie des grands récits d’effondrements écologiques et politiques. Le drapeau national algérien hissé dans un mouvement final, porté par le lyrisme du compositeur estonien Arvo Pärt, flotte dans l’équivocité d’un symbole pouvant signifier tout autant l’unité que la scission, la fin d’un temps et le recommencement.
(Claire Lasolle) Amira Louadah

  • Compétition Flash

Fiche technique

Algérie, France / 2022 / Couleur / 10’

Version originale : arabe algérien
Sous-titres : français, anglais
Scénario : Louadah Amira
Image : Brahim-Djelloul Nadjib
Montage : Arab Yacine, Amira Louadah
Son : Khemici Assïa
Avec : Fateh Henttour
Production : Institut français d’Alger.

Filmographie :
La grosse moula ou li michan, 2020
Dîner non newtonien, 2017.