Sélection officielle 2022
Mario Sanz

ZEHN MINUTEN VOR MITTERNACHT
TEN MINUTES TO MIDNIGHT

Espagne / 2022 / Couleur / 17’
Première Mondiale

Zehn Minutent vor Mitternacht pose une question : comment rencontrer autrui ? Comme une invitation à retrouver la pensée de Lévinas, le film dessine un chemin vers un visage, révélation de l’infini et lieu de l’humanité toute entière. Carton : une voix douce, masculine, s’adresse en off à un dénommé Pascal. L’élocution est hésitante. Les mots butent et se cherchent dans un allemand sommaire. De l’épaisseur des mots ânonnés émerge la présence de corps tirés de l’obscurité par fragments électrisés dans des faisceaux de lumière bleue. Ils dansent. La caméra cueille la diversité des corps et des visages qui composent la troupe du RambaZamba Theater. Certains présentent les traits distinctifs de la trisomie 21. Un plan s’attarde sur le visage d’un jeune garçon dont nous percevons alors les tics et l’extrême mobilité des traits comme le signe d’un handicap. Le film organise ainsi un trouble : à qui appartient la voix off qui dit sa fragile complainte ? Est-elle celle du jeune garçon ? Elle nous apprend que Pascal, à qui elle dédie ses mots, a quitté la troupe de théâtre et qu’il est musicien. Des vapeurs bleutées d’une salle de concert surgissent le beau visage et le corps massif du jeune garçon dans une épiphanie musicale. À l’oreille, le son lourd et profond de 21 DownBeat, son groupe. Nous comprenons qu’il est Pascal, à qui s’adresse Mario Sanz. Ainsi se révèle le délicat tour de force du film : le réalisateur a enchevêtré à la présence de Pascal sa propre voix, dans la précarité mise à nue d’une diction trébuchante. Au fil des émouvantes apparitions, Mario Sanz retourne l’enjeu du portrait, en inverse le mouvement avec grâce. Le réalisateur, devant se résigner à ne plus revoir son personnage, bascule sa disparition en une expérience philosophique et perceptive. Remarquable et poétique leçon du regard, Zehn Minuten vor Mitternacht restitue son sujet à la pleine énigme de l’altérité et nous laisse à la rencontre originelle de « cet Autre comme visage », irréductible, qui toujours nous échappe.
(Claire Lasolle) Mario Sanz

Fiche technique

Version originale : allemand, espagnol
Sous-titres : anglais
Scénario : Mario Sanz
Image : Mario Sanz
Montage : Mario Sanz
Musique : 21 Downbeat, Xabier Erkizia
Son : Xabier Erkizia, Martin Scaglia
Avec : Pascal Kunze, Hieu Pham, Leo Solter, Heiko Fechner, Moritz Höhne, Sebastian Urbanski

Production : Mario Sanz (Orna Cine), Luis Cerveró (Terranova).

Filmographie : ΕΥΡΩΠΗ, 2016.

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Mario Sanz - Espagne

Sélection officielle

Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022