Sélection officielle 2022
Simón Vélez

LOS MAYORES RÍOS SE DESLIZAN BAJO TIERRA
UNDERGROUND RIVERS

Colombie / 2022 / Couleur / 16 mm / 20’
Première Mondiale

Dès son ouverture, le film de Simón Velez instaure une tension dramatique : après un brusque crescendo, les sonorités granuleuses d’une electro noise nerveuse s’effondrent dans une scène bucolique de tir à l’arc entre deux hommes, et laissent place à la texture de la pellicule argentique. Sofí, la vingtaine, rend visite à une voyante. Celle-ci ne lui promet rien de bon – mauvaise humeur, indécision, problèmes – et les mystérieux accessoires profanes dont s’entoure la jeune femme, comme ces veilleuses colorées et autres lampes gadgets, ne suffiront pas à contrer la morosité ambiante. Des signes semblent confirmer les mauvais présages : un incendie qu’elle filme depuis le métro aérien de Medellín, un casting raté face à un réalisateur flegmatique. Éludant tout excès d’intrigue, le film suit l’errance de son personnage et avance par ruptures. Ainsi de cette saillie documentaire, filmée au marché aux puces, qui montre Sofí, désœuvrée, flânant dans l’épaisseur du réel, parmi les stands ou debout face à des écrans cathodiques, qui renvoient autant à une époque révolue qu’à un monde fantasmé. Au milieu du film, les notes de Lucio Battisti et le bruit d’un moteur de moto pétaradant viennent interrompre son oisiveté, et amorcent un voyage : Sofí s’accroche à la taille de Gina, et quitte la ville pour rejoindre une nature luxuriante et une eau virginale où se baigner. Un peu d’amour s’imprime enfin sur la pellicule périmée. Si le temps semble s’arrêter dans ce paysage édénique au bord du monde, la parenthèse enchantée laisse soudainement place à un drame accidentel, dont le surgissement cruel et inattendu est appuyé par le retour de la noise cinglante du début. Comme dans ses précédents films, Simón Vélez manie avec grâce et habileté la tension entre un tragique mortifère et une sensualité assumée. À nouveau, c’est dans l’exploration de cette ligne de crête, entre la vie et la mort, que se situe toute la beauté de Los mayores ríos se deslizan bajo tierra.
(Louise Martin Papasian)

Fiche technique

Version originale : espagnol
Sous-titres : anglais
Scénario : Simón Vélez
Image : Mauricio Reyes
Montage : Melissa Jurado
Son : Deimer Quintero
Avec : Sofía Jaramillo, Gina Caicedo, Daniel Cortés

Production : Simón Vélez (Triángulo).

Filmographie :
La máxima longitud de un puente, 2018
Historia del agua, 2016
Por ver la luz en tus pupilas, decía mordicante el réprobo, 2015.

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Simón Vélez - Colombie

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022