2021
Clément Schneider, Simon Rembado

LA CURE
THE CURE

France / 2021 / 81’
Première Mondiale

Clément SchneiderSimon Rembado
Si La Cure intègre avec brio aussi bien les ressorts du vaudeville, que ceux d’une sitcom à l’eau de rose, Clément Schneider, réalisateur du très beau Un violent désir de bonheur, et Simon Rembado installent, dans une économie de moyens qui ne cède rien au détail, une forme de théâtre de la cruauté où la volonté professée haut et fort d’aimer ou d’être aimé n’accouche que de petits crimes au quotidien : méchanceté, lâcheté, indifférence, dénis…. Le verbe s’y déploie cru dans un jeu de réparties vif et mordant. Au dehors, hors-champ, le monde menace, bouleversé par l’épidémie et travaillé par des crises politiques et sociales à répétition. Les personnages se sont réfugiés dans une maison familiale en rase campagne. Ni façonnés dans une veine naturaliste, ni travaillés par la distanciation bressonnienne, tous incarnent un type : thésard éternel, artiste raté, militante dépressive, maîtresse parvenue, … Et tous composent l’image âpre d’une classe sociale protégée et égoïste, plutôt que celle d’une grande famille où chacun n’aurait de cesse de prendre soin de l’autre. Comme une bouffée délirante de ce hors-champ grondant, Kevin porte une image caricaturale du peuple, celui que l’on se plaît à se représenter mais qui n’est pas rencontré. Cadrages resserrés, absence de perspective et plans rapprochés sur des visages fermés que déride rarement un sourire : chacun reste dans sa bulle, au bord de l’implosion. Coupés du monde, les personnages – portés par une troupe sur mesure dont l’excellence de la performance est impressionnante, se retrouvent surtout coupés d’eux-mêmes. Huis-clos corrosif qui emprunte sa trame narrative aux Enfants du Soleil de Gorki (1905), La Cure est la mise en scène satirique d’un repli sur soi et d’un terrible dysfonctionnement affectif comme résultantes ou causes d’une désaffection politique. Demeure au fond quelque chose d’indécidable : en rire ou en pleurer. Impossibles à aimer, on ne peut pourtant franchement les détester, au risque d’abhorrer l’image que peut-être nous pourrions reconnaître dans le miroir qui nous est habilement tendu.
(Claire Lasolle)

Fiche technique

Version originale : français.
Sous-titres : anglais.
Scénario : Simon Rembado.
Image : Clément Schneider, Christophe Sola.
Montage : Maxime François.
Musique : David Hess.
Son : Antoine Bougeard, Thomas Brzustowski, Johann Nallet, Nathan Delalandre.
Avec : Simon Bourgade, Loïc Renard, Sarah Brannens, Yeelem Jappain, Angèle Peyrade, Antoine Prud’homme de la Boussinière, Étienne Durot, Julie Roux, Simon Rembado. Production : Clément Schneider et Alice Begon (Les Films d’Argile).
Distribution : Egle Cepaite (Shellac).
Filmographie : And grass, and flowers, and water (codirected with Joseph Minster), 2020. The last customs, 2020. A violent desire for joy, 2018. Wandering Island, 2017. The Silk Road, 2017. Dance Card, 2016. Sketches on the theme of love, 2012.

ENTRETIEN AVEC LES RÉALISATEURS

Réalisateurs

Clément Schneider, Simon Rembado

Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
06.07.2022 - 16:00
Variétés 2
07.07.2022 - 16:30
La Baleine
08.07.2022 - 10:00
La Baleine
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
06.07.2022 - 16:00
Variétés 2
07.07.2022 - 14:30
Vidéodrome 2
09.07.2022 - 10:00
Vidéodrome 2
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
06.07.2022 - 14:30
Variétés 5
08.07.2022 - 12:00
Variétés 1
10.07.2022 - 12:00
La Baleine
Synopsis

Entretien avec Joanna Grudzinska Votre premier long métrage, Révolution École 1918-1939, retraçait l’histoire de pédagogies alternatives dans l'entre-deux-guerres. Quelles étaient vos...

En savoir +
2022
Synopsis

Entretien avec Cyril Schäublin Unrueh est votre deuxième long métrage, sélectionné lors de l'édition FIDLab2019 et lauréat du Prix de la Fondation Camargo. Le décor est planté à...

En savoir +
2022
Synopsis

Entretien avec Nikola Spasic Comment avez-vous fait la rencontre de Kristina et comment le projet est-il né ? Il y a cinq ans, j’ai commencé un doctorat et je voulais que mon sujet de thèse...

En savoir +
2022
Synopsis

Je voulais faire venir des acrobates, la troupe de XY, mais ils n’étaient pas libres. Alors on va tenter une autre sorte d’acrobatie. Dans ma main gauche, L’homme sans qualités de Robert...

En savoir +
La folie Amalric 2022
Synopsis

Où l’on se retrouve en Irlande – une Irlande qui parle catalan avec l’accent de Fassbinder – des années 30 à aujourd’hui, à suivre dans plusieurs directions parallèles un...

En savoir +
Albert Serra en libertés ! 2022
Synopsis

Où l’on apprend que la production d’un film est un véritable chemin de croix. La seule « série » de Serra à ce jour, en quatorze courts épisodes – un pour chaque station du martyre...

En savoir +
Albert Serra en libertés ! 2022