2019 / Sélection officielle
Kotani Tadasuke

TAMARAN HILL

Japon / 2019 / Noir & blanc / 86'
Première Mondiale

Tout un film tramé sur un seul mot : « Tamaran ! » La première fois qu’on l’entend, c’est au téléphone, le père d’Hinako pestant contre un typhon : « Tamaran ! », « insupportable ! ». La deuxième fois, c’est dans le titre d’un livre que tend le libraire à l’étudiante en quête d’ouvrages sur les « villes natales » : Tamaran Hill. L’adjectif est devenu nom propre – un nom très suggestif et profond », ajoute le libraire. Sur le quai puis dans le train qui la ramène chez elle, Hinako lit. Immédiatement, la lecture se met à réfléchir sa vie, les phrases l’entraînent sur le chemin de ses origines, du passé familial et de ses douleurs. Raconter, figurer cette réflexion par le jeu des ricochets entre phrases et plans, sons et images : tel est le défi du film, qu’il relève en déployant la plus généreuse, audacieuse et rigoureuse inventivité plastique et narrative. Les mots s’animent, le passé se ranime au crayon dans la blancheur qui associe image et page, change l’une en l’autre. Comment passe-t-on d’un mot à un film ? Par le livre et sa lecture, donc ; par la succession des livres où Hinako suit la trace du mot « tamaran » et de sa polysémie. Le roman japonais Tamaran Hill est à l’origine du film de Tadasuke Kotani. Son auteur, Seiji Kuroi, y fait une apparition, le temps de confier à l’étudiante son credo d’écrivain : « les personnages sont faits de mots. Les mots ont leur propre vitalité, chaleur et puissance. Les personnages naissent des actions de tels mots ». Parce que Kotani a osé prendre au mot l’écrivain, son film est tout autre chose qu’une adaptation littéraire : un essai follement ambitieux et totalement maîtrisé de traduction de la littérature en cinéma. Car « la traduction est une forme » (W. Benjamin), et l’auteur de Tamaran Hill appartient à l’espèce rare des vrais inventeurs de forme. Son invention ? Un film d’action dont le héros est un mot. (C.N.)

Tadasuke Kotani

Fiche technique

Version originale : japonais. Sous-titres : anglais. Scénario : Shinobu Tsuchiya . Image : Kosuke Kuramoto. Montage : Tadasuke Kotani. Son : Takayuki Shibata. Avec : Hinako Watanabe, Kanji Furutachi, Mayu Ozawa.
Production : Musashino Museum of Literature (Shinobu Tsuchiya). Distribution : CaRTe bLaNChe (Tamaki Okamoto).
Filmographie : The Legacy of Frida Kahlo, 2015. The cat that Lived a Million Times, 2012. Line, 2008.

Réalisateur

Kotani Tadasuke

Sélection officielle

Synopsis

D'Amityville aux Destinations finales, de séries Z à Tokyo Sonata, Maxime le Moing a patiemment convoqué pour Salle obscure pas moins de 150 films. Plaisir d'érudition cinéphile ? Cette salle...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

L'image est en noir et blanc, granuleuse et ralentie comme seule la pellicule peut l'être. Une jeune femme y apparaît, marchant dans la rue, dans ce qui semble d'abord un décor quelconque mais se...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Damien est un jeune homme pressé. Pressé de se fabriquer un cinéma, de le projeter dans sa réalité quotidienne pour l'enchanter, s'étourdir, convertir la vie en aventure océanique. «...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Tandis que Rosa achève de faire le ménage, Nicolas peaufine le morceau de musique contemporaine qu'il fera écouter le soir à ses amis réunis dans son appartement de Bogota. Deux sœurs vivent...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Une image tremblante, noire, laisse par intermittence, comme pour un feu d'artifice, apparaître des surgissements de lumière qui permettent à peine de discerner le visible. Puis un appartement,...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Il s'agit de l'histoire d'un pays : qui l'écrit, comment et à quelles fins. Ce pays, c'est la Colombie. Son histoire se résume depuis des décennies au désastreux conflit qui oppose les...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Une première conversation sur internet – il y en aura deux. Une jeune femme répond à un ordinateur d'où sort la voix d'un homme, sans doute son père. Dehors, la nuit, et les immeubles, où...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Voin a grandi dans la Bulgarie communiste. Après vingt ans passés en Europe de l'Ouest, il retourne à Sofia sur les lieux de son enfance et de son adolescence. Son portrait se compose de lieu en...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Ein Qiniya, petit village palestinien de Cisjordanie, occupé depuis 1967, c’est le décor où Milena Desse va mener une enquête : comment déchiffrer les traces inscrites pour en restituer...

En savoir +
Sélection officielle 2020
Synopsis

Compter, marcher, se perdre, puis se dissoudre dans le paysage. Tel semble être le mouvement dans lequel Elsa Brès nous embarque avec Sweat, tourné dans le delta du Mississippi. En amorce, au...

En savoir +
Sélection officielle 2020