Festival 2021
Garegin Vanisian

DAS HERZ DURCH WÜSTENEYEN RENNT – ARBEITSTITEL
THE HEART THROUGH DESERTS RUNS – WORKING TITLE

Allemagne / 2021 / 15’
Première Mondiale

Garegin Vanisian
« On peut vivre sans richesse, Presque sans le sou. Des seigneurs et des
princesses, Y’en a plus beaucoup. Mais vivre sans tendresse, On ne le pourrait
pas. Non, non, non, non. On ne le pourrait pas ». C’est sous les auspices de
la célèbre chanson La Tendresse de Marie Laforêt, que s’ouvre le film de
Garegin Vanisian. Amour, amour blessé après la séparation, celle vécue par le
personnage du film. Comment traduire la béance laissée par le départ de l’être
aimé ? C’est au moyen d’une seconde perte que le réalisateur met en scène la
rupture amoureuse : celle de l’actrice qui se refuse au film et oblige celui-ci à
se réinventer. En place des séquences décrites en voix off, des images vidées
du corps du personnage ou encore des planches du storyboard, merveilleuses
miniatures peintes à l’eau, viennent combler les trous du récit. En l’intriquant
à celui du tournage, et en exhibant les artifices de ce dernier – la maquette du
décor, le rail de travelling, jusqu’au casting de l’actrice – le réalisateur explore
les structures du drame et rompt avec la tonalité mélancolique de son film.
A l’image d’un des tatouages arborés par la magnifique Jasko Fide, c’est un
film en pointillés que Garegin Vanisian dessine savamment. Et sans cacher
ses inspirations : de la posture reprise à Marina Abramovic dans Nightsea-
Crossing
à la « séquence Chantal Ackerman », des citations de Goethe à celle
empruntée à Guy Gilles : « Je croyais que la vie était un poème ». Toute la
beauté et la tristesse de vivre semblent contenues dans cette phrase. Mais s’il
s’apparente à un film sur la désillusion amoureuse – et artistique – The Heart
Through Deserts Runs – Working Title
reprend formidablement vie à mesure
qu’il avance, à l’instar de cette femme qui apparaît à la fin, triomphante et
résiliente, dans les herbes hautes. Aux absences répétées du récit, Garegin
Vanisian répond par des présences toujours renouvelées, et toujours in
progress. (Louise Martin-Papasian)

Fiche technique

Version originale : allemand.
Sous-titres : anglais.
Scénario : Garegin Vanisian.
Image : Hanife Koch.
Montage : Maja Tennstedt.
Musique : Thorsten Hoppe.
Son : Thorsten Hoppe.
Décors : Johanna Meyer
Avec : Jasko Fide, Pierre Emö.
Production : Garegin Vanisian.
Filmographie : Erbarmen mit den Liebenden (Pity for the Lovers), 2012. Fünfminutenfratzen (Five Minute Antics), 2012. Fernsicht (Distant View), 2009.

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Garegin Vanisian

Festival

Synopsis

Igor et Ivan Buharov Ayahuasca, ondes radio, phénomènes paranormaux... voici quelques-uns des ingrédients de ce nouvel opus tourné en 8 mm des frères Buharov, à la fantaisie débridée. S'y...

En savoir +
Autres joyaux 2021
23.07.2021 - 16:00
Vidéodrome 2
24.07.2021 - 10:30
La Baleine
21.07.2021 - 21:30
Variétés 1
Synopsis

Alain Mazars Le titre livre l’essentiel : avenir articulé au passé. Filmés en 16 mm dans un décor de ruines sous une lumière éclatante, un gamin mutique et une fillette peu loquace sont...

En savoir +
Autres joyaux 2021
21.07.2021 - 21:00
Variétés 3
23.07.2021 - 20:00
Variétés 2
24.07.2021 - 16:00
Vidéodrome 2
Synopsis

Sara Klingemann Pour fêter ses 80 ans, la clinique psychiatrique de Saumery organise un colloque sur le thème de « l’intelligence traumatique. » Tout en préparant les festivités, soignés...

En savoir +
Autres joyaux 2021
21.07.2021 - 16:30
Vidéodrome 2
24.07.2021 - 14:00
Vidéodrome 2
25.07.2021 - 18:00
La Baleine
Synopsis

Guillaume Lillo A bord de voitures qui le prennent en stop, un jeune homme, qu’on ne verra jamais – ou à peine ? – raconte par le menu, en off, la dépression qui l’a conduit au centre...

En savoir +
Autres joyaux 2021
21.07.2021 - 12:15
Vidéodrome 2
22.07.2021 - 16:00
Variétés 3
25.07.2021 - 14:00
Variétés 3
Synopsis

Jorge Leon « Février 2020, un homme témoigne. Sa parole, recueillie par un inspecteur, rend compte d’une logique d’aliénation implacable dans laquelle il est pris depuis son arrivée en...

En savoir +
Autres joyaux 2021
21.07.2021 - 21:00
Variétés 2
22.07.2021 - 16:00
La Baleine
25.07.2021 - 16:30
Variétés 2
Synopsis

Wendelien van Oldenborgh De l’architecture, Wendelien van Oldenborgh fait tout à la fois son décor et son outil d’investigation pour interroger la politique et son histoire. On se souvient...

En savoir +
Festival 2021
20.07.2021 - 14:00
Variétés 1
21.07.2021 - 18:30
Variétés 3
23.07.2021 - 10:00
Variétés 2
Synopsis

Maïder Fortuné, Annie Mac Donell Après Communicating Vessels (FID 2020) le duo d’artistes-cinéastes Annie McDonell et Maïder Fortuné récidive. Affaire d’art à nouveau, de...

En savoir +
Festival 2021
20.07.2021 - 14:00
Variétés 1
21.07.2021 - 18:30
Variétés 3
23.07.2021 - 10:00
Variétés 2
24.07.2021 - 12:45
Théâtre de l'Odéon
Synopsis

Lucas Camargo On se souvient de l’écriture ciselée d’ O pequeno mal (FID 2018), réalisé avec Nicolas Thomé Zetune, qui explorait les failles secrètes d’une relation. Les...

En savoir +
Autres joyaux 2021
Synopsis

Clemente Castor Un drone blanc avance dans un couloir dont les murs semblent se liquéfier en un suintement numérique. Une voix métallique, peut-être celle du drone, s’interroge sur...

En savoir +
Autres joyaux 2021
20.07.2021 - 11:00
Variétés 2
23.07.2021 - 16:00
La Baleine
24.07.2021 - 11:00
Variétés 2
Synopsis

Anja Dornieden Juan David Gonzales Monroy Si les aurochs, espèce éteinte au 17 eme siècle, sont les ancêtres des bovins d’aujourd’hui, certains auront souhaité ressusciter ces animaux au...

En savoir +
Autres joyaux 2021
20.07.2021 - 18:30
Théâtre de l'Odéon
25.07.2021 - 11:00
Vidéodrome 2