Sélection officielle 2022
Lav Diaz

ISANG SALAYSAY NG KARAHASANG PILIPINO
A TALE OF FILIPINO VIOLENCE

Philippines / 2022 / Noir & blanc / 434’
Première Mondiale

Philippines, 1974 : alors que Marcos assied de plus en plus fermement son régime oppressif suite à l’instauration de la loi martiale en 1972, Servando Monzon III, héritier de l’hacienda et des affaires familiales de son puissant clan, refuse de capituler face aux desseins du dictateur de contrôler le pays. Lav Diaz, inlassable et incisif sondeur des zones d’ombre de l’histoire philippine, offre ici, avec cette adaptation de la nouvelle et du scénario de Ricardo Lee Servando Magdamag, un film au souffle épique. L’ambition, comme l’indique sans équivoque le titre, n’est pas moins que de scruter la violence philippine, d’explorer ses racines, de la colonisation espagnole à nos jours. Féodalisme, rapport de pouvoir sont ainsi passés au crible. Portée par un casting percutant – John Lloyd Cruz, dans le rôle principal, est une immense célébrité télévisuelle et cinématographique aux Philippines –, cette « sine novela », selon les mots inscrits dès l’ouverture, mêle les codes de la telenovela au cinéma de Lav Diaz, a priori bien éloigné. Le récit déploie dans le temps les relations mutuelles d’une profusion de personnages, filmés dans un somptueux noir et blanc qui est désormais la matière de la plupart de ses films. Le cinéaste cadre lui-même ces magnifiques plans qui s’étirent, expériences sensorielles de tableaux vivants attentifs aux corps inscrits dans un lieu comme aux langues employées, aux mouvements intérieurs et aux temps morts. Dans ce film à la fois fresque tragique située dans le passé et conte d’un « cauchemar sans fin », Lav Diaz assume une double dimension allégorique – figures du philosophe ou des aveugles – et informative, à l’instar des réunions d’instruction révolutionnaire qui émaillent le récit. Ce « conte de la violence » est aussi un film-fleuve aux résonances très contemporaines, comme le rappelle la toute récente élection à la présidence d’un autre Marcos, fils dévoué du précédent. (Nicolas Feodoroff)

Fiche technique

Version originale : philippin
Sous-titres : anglais
Scénario : Diaz Lav, Lee Ricky
Image : Uy Daniel, Diaz Lav
Montage : Diaz Lav
Son : Buban Cecil
Avec : John Lloyd Cruz, Bart Guingona, Hazel Orencio, Agot Isidro, Earl Ignacio, Noel Miralles, Noel Sto Domingo

Production : Ronald Arguelles (Cinema One).

Filmographie :
Historya ni Ha, 2021
Lahi, Hayop, 2020
Ang Hupa, 2019
Ang Panahon ng Halimaw, 2018.
Ang Babaeng Humayo, 2016
Hele sa Hiwagang Hapis, 2016
Mula sa Kung Ano ang Noon e, 2014.
Norte: Hangganan ng Kasaysayan, 2013
Florentina Hubaldo, CTE, 2012
Century of Birthing, 2011.
Babae ng Hangin, 2011
Melancholia, 2008
Kagadanan Sa Banwaan Ning Mga Engkanto, 2007
Heremias (Unang Aklat: Ang Alamat ng Prinsesang Bayawak), 2006
Ebolusyon ng Isang Pamilyang Pilipino, 2004
Hesus Rebolusyunaryo), 2002
Batang West Side, 2002
Hubad sa Ilalim ng Buwan, 1999
Burger Boys, 1999
Serafin Geronimo: Kriminal ng Barrio Concepcion, 1998.

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Lav Diaz - Philippines

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022