Sélection officielle 2022
Gaetano Liberti, Luciano Pérez Savoy

CAN SOMEONE MEET ME IN DARK ALLEY ?

Italie, Mexique / 2022 / Couleur / 52’
Première Mondiale

Deux jeunes hommes vivent, chacun de leur côté, dans l’espace liminal : soit dans une situation de seuil ou de transition permanente entre deux mondes. L’un de ces mondes, filmé avec une caméra, semble plus « réel » que l’autre, représenté par des images générées par ordinateur (CGI) et exploré par un avatar numérique. Mais rien n’est moins sûr. Car ce que cherche à penser, figurer et raconter le film, c’est bien cette autre réalité que constitue le fait de vivre sur le seuil entre les deux mondes. Pour faire éprouver cette réalité du seuil, les réalisateurs ont imaginé la correspondance qu’entretiennent les deux explorateurs, chacun enregistrant et envoyant à l’autre ses récits de voyage dans la réalité altérée. Les situations alternent entre enregistrement et écoute, voix in et voix off. Le film produit ainsi cette réalité, et le mode d’être flottant qui va avec, en repliant sans cesse les mondes l’un sur l’autre dans l’image audiovisuelle, et chaque fois différemment. Mais qu’ils parlent ou écoutent, une commune absence semble affecter les voyageurs, comme si l’esprit s’était séparé du corps. Cette séparation accorde une étrange liberté : celle de se donner un corps nouveau, de nouvelles puissances de perception et d’action – d’être son propre Prométhée. Au risque de flotter, de faire du surplace dans le suspens du temps, au seuil de l’existence, de l’incarnation même. C’est peut-être ce que vient signifier la ponctuation, au fil du récit, d’un troisième mode de perception : celui des vidéos de surveillance qui filment tout et rien en continu, comme celle qui, braquée sur la place Maïdan le 24 février comme chaque jour, a enregistré pour rien le bruit des premières explosions russes autour de Kyiv. Dans ce film à la fois simple et énigmatique, opaque et lumineux, Gaetano Liberti et Luciano Pérez Savoy convoquent une puissance du cinéma trop rarement employée : celle de manifester, pour l’étudier, une manière singulière ou nouvelle, mais étrangement inquiétante, d’être au monde.
(Cyril Neyrat)

Fiche technique

Version originale : anglais
Sous-titres : sans sous-titres
Scénario : Gaetano Liberti, Luciano Pérez Savoy
Image : Sigurður Möller Sívertsen, Gaetano Liberti, Luciano Pérez Savoy
Montage : Gaetano Liberti, Luciano Pérez Savoy
Son : Gaetano Liberti, Luciano Pérez Savoy, Christian Marchi
Avec : Nicholas Leonardi, Drew Hoffman
Production et distribution : Gaetano Liberti (Have You Seen This Place / Nigel Trei Productions), Luciano Pérez Savoy (Have You Seen This Place / Nigel Trei Productions)

Filmographie :

Gaetano Liberti : J, 2018
Where the Hornbeam Tree Is, 2015
The Gauze, 2015
2075, 2015
Postcard from Home, 2015

Luciano Pérez Savoy : M-1, 2017.

Réalisateurs

Gaetano Liberti - Italie
Luciano Pérez Savoy - Mexique

Sélection officielle

Synopsis

Jean-Claude Rousseau

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Chun Wang Hikky Chen

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour de l’art occidental, ses concepts, son histoire et ses zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness nous entraîne...

En savoir +
Sélection officielle 2022