Sélection officielle 2022
Ariane Falardeau St-Amour, Paul Chotel

DESVĺO DE NOCHE
NIGHT DETOUR

Canada / 2022 / Couleur / 93’
Première Mondiale

Une nuit noire et épaisse, furtivement traversée par la lumière d’une ampoule aussitôt éteinte. Ainsi entre-t-on dans Desvío de noche, dérive sensorielle en deux mouvements, qui fait de l’obscurité et de la disparition ses leitmotiv. L’intrigue se déroule dans un village paradisiaque de la côte ouest mexicaine. D’un côté, l’Océan Pacifique, immense, agité, menaçant, de l’autre, une jungle tropicale, luxuriante, dense et peuplée d’animaux. De là est originaire Violeta Martinez, jeune patineuse artistique disparue – fait divers prétexte à cette divagation –, sur les traces de laquelle s’engage une journaliste canadienne. A peine visible, de dos, ou de loin, fondue dans l’atmosphère chaude et ouatée, celle-ci conduit en off le récit de son enquête, suivant les lignes serpentines des mythes et histoires locales. Autochtones, touristes, hippies échoués sur la plage, tous, pris dans la même torpeur, semblent avoir perdu la mémoire quand il s’agit de parler de Violeta… Car « ici, face à la mer, on oublie tout ». Porté par une bande-son synthétique et enchanteresse façon 70’s, Desvío de noche use des codes du film noir et du fantastique pour brouiller les frontières entre fiction et réel. La caméra, discrète détective, glisse lentement, observe de loin, guette les indices à travers les jalousies ou entre les feuillages. Suivant le chemin de deux hommes aux visages sculptés par le vent et le soleil, la narratrice et journaliste s’enfonce dans la forêt. Un peu moins d’une heure après le début, au moment du véritable détour dans la nuit (Desvío de noche), l’apparition du titre sur l’écran ne marque pas une rupture mais précipite l’absorption de ses personnages dans les méandres de cette jungle où s’estompe toute perspective. Le film, sans un mot et dans la seule rumeur d’une nature omniprésente, observe le passage d’un monde à l’autre et invite à s’y fondre. (Louise Martin Papasian)Ariane Falardeau St-Amour Paul Chotel

Fiche technique

Version originale : espagnol, français
Sous-titres : anglais, français
Scénario : Ariane Falardeau St-Amour, Paul Chotel
Image : Ariane Falardeau St-Amour
Montage : Paul Chotel, Omar Elhamy
Musique : Gabriel Chwojnik
Son : Julián Darby Carmona, Samuel Gagnon-Thibodeau
Avec : Abdellatif Touaïmia, Ricardo Flores Aguirre, Martine Francke, Marie Brassard, Janet Martinez Aragón, Carlos Gerardo Ticó Moreno, Alma Aguilar Peralta, Sylviane Le Metais, Álvaro Rojo, Santiago Bustamante Vasquez, Saul Javier Coronel Buaun, Esteban Cabrera Reyes, Luis Roberto Ordaz Rodriguez

Production : Jeanne Dupuis, Omar Elhamy, Simon Allard (9401-1863 Québec Inc.).

Réalisateurs

Ariane Falardeau St-Amour - Canada
Paul Chotel - Canada

Sélection officielle

Synopsis

Jean-Claude Rousseau

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Chun Wang Hikky Chen

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour de l’art occidental, ses concepts, son histoire et ses zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness nous entraîne...

En savoir +
Sélection officielle 2022