Festival 2021
Vadim Kostrov

Орфей
ORPHEUS

Russie/ 2021 / 116’
Première Mondiale

Vadim Kostrov
Fin d’été à Nijni Taguil, ville industrielle de l’Oural, paysage ordinaire d’une Russie post-soviétique. Vadim Kostrov y a grandi, l’a quittée pour la capitale, y fait retour pour rendre visite à son ancienne petite amie Anya et, dans son sillage, composer le portrait d’une jeunesse russe d’aujourd’hui. Jeunesse ni dorée ni perdue, plutôt désorientée, sans autre boussole qu’un désir d’art et de beauté dans la grisaille d’une ville de province. Qui est Orphée ? Le cinéaste ? Anya serait son Eurydice ? Le mouvement du film invite à dépasser cette lecture, en se rappelant que le héros grec n’est pas seulement l’amant qui échoue à ramener la femme aimée de la mort. C’est aussi le poète endeuillé, le musicien qui tire de la perte ses chants de déploration. Orphée, c’est aussi bien Anya qui chante au réveil, à la guitare acoustique, seule dans sa chambre. Ce sont les garçons qui, sur fond de papier peint défraîchi, se succèdent pour arracher au vieux piano de lancinantes mélopées. C’est le groupe d’amis qui toute la nuit partagent le micro, l’ivresse et leurs complaintes électriques. Filmant la vie et l’art de ses amis, Vadim Kostrov invente une jeunesse orphique, un orphisme collectif, partagé. Une tonalité de deuil, présente dès le premier chant d’Anya, se diffuse et se module de scène en scène, jusqu’au terme de cette dérive en clair obscur. Deuil de quoi ? Cela reste indécis et c’est là toute la beauté d’Orpheus. De l’adolescence, de l’été, peut-être d’un peuple, d’un pays. Deuil d’un passé, mais aussi d’un avenir, et c’est plus douloureux. Reste le présent dont le film palpe la substance avec tact et pudeur : présent animé d’une sourde colère, teinté d’une tristesse qui n’exclut pas la joie car elle nourrit l’amitié et la musique, solitaire ou partagée. Qu’un cinéaste russe de 23 ans, à rebours de toute emphase ou hystérie, sans grands moyens mais avec un sens luxueux du cadre et de la lumière, consacre son cinéma à un tel partage du présent, c’est là le motif de notre très grande joie.
(Cyril Neyrat)

Fiche technique

Version originale : russe.
Sous-titres : anglais.
Scénario : Vadim Kostrov.
Image : Vadim Kostrov, Artem Nilov.
Montage : Vadim Kostrov.
Son : Vadim Kostrov, Yuriy Lomsadze.
Avec : Vadim Kostrov, Anna Larkin, Viktor Firsov, Pavel Savchenko, Gosha Gordienko, Mira Talanova, Artem Nilov, Vanya Bannikov, Sasha Berger.
Production : Gleb Piryatinskiy (Mal de Mer Films).
Filmographie : Summer, 2021.

Réalisateur

Vadim Kostrov

Festival

Synopsis

El Agua – « l’eau », tout simplement – revient au village, et passe des ébats du ciel au lit de la rivière, menaçant dès le début de déborder. Des bruits courent dans la petite...

En savoir +
Festival 2022
Synopsis

Juliette Dominati Une femme d’une quarantaine d’années, une jeune adulte, une petite fille : Lola, à trois étapes de sa vie. La plus âgée raconte ses souvenirs qu’incarnent les deux...

En savoir +
EP - Les Sentiers Expanded 2022
Synopsis

Tetsuichiro Tsuta Quelque part au Japon, deux hommes vivent dans une maison new age, à travers les vitres de laquelle les reflets et ondulations de la pluie se dessinent en noir et blanc sur les...

En savoir +
Autres joyaux 2022
Synopsis

Claire Doyon Après un long-métrage consacré à sa fille autiste mutique (Pénélope mon amour, FID 2021), Claire Doyon cherche auprès d’une amie autiste Asperger des réponses à certaines de...

En savoir +
Autres joyaux 2022
Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Florence Pazzottu Coups de balai: d'abord la femme, qui le tend ensuite à l'homme qui se tient à ses côtés; il passe un coup à son tour, puis le lui tend à nouveau. En voix off, une femme lit...

En savoir +
Autres joyaux 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Pierre Creton Dans le métro parisien, un homme au masque noir. Une manifestation anti-vax passe devant la caméra indifférente. L’homme rentre chez lui, le bruit de la colère sociale le...

En savoir +
Autres joyaux 2022