2015 / Sélection officielle
Khalik Allah

Field niggas

MENTION SPÉCIALE DU PRIX MARSEILLE ESPÉRANCE
Première Internationale

Extérieur nuit, au coin de la 125e et Lexington Avenue, Harlem. Khalik Allah, photographe dans la lignée de Bruce Davidson, y filme ceux qu’il rencontre, leurs récits jetés, scandés, leurs invectives, les gestes, capte les corps et les visages. Noirs dans leur très grande majorité. L’image qu’il obtient ne ressemble en rien à celles que peignent d’ordinaire les medias de ce monde nocturne de sans logis, de junkies, pauvres des pauvres qui au mieux indiffèrent et plus souvent font peur. Couleurs saturées, usage du ralenti, profondeur des contrastes : Khalik Allah donne à ses personnages une beauté fascinante. D’une figure à l’autre se dessine un portrait collectif, épique, où voix et corps disjoints construisent l’espace polyphonique d’une destinée commune. Ces Field Niggas apparaissent dès lors comme un écho contemporain aux field negroes évoqués par Malcolm X, ces esclaves qui refusaient toute allégeance ou proximité avec leur maîtres, par opposition à la minorité des house negroes. Lecture encore actuelle ? Tel est l’enjeu autant que le programme du fi lm, alors que les récents meurtres de noirs par des policiers blancs – qui les justifient par la peur – rappellent que les États-Unis n’en ont pas fi ni avec le racisme. La vidéo de la mort d’Eric Garner, corps étranger dont la laideur jure au milieu de ce monde nocturne et quasi maniériste construit par Khalik Allah, trouve alors tout son sens dans un fi lm qui proclame avant tout la fragilité de ceux à qui il donne la parole. (NF)

Fiche technique

États-Unis
2014, Couleur, HD, Stereo, 60’

Version originale
Anglais
Scénario
The Streets
Image, montage et son
Khalik Allah
Avec
Khalik Allah

Production
Khalik Allah

Réalisateur

Khalik Allah

Sélection officielle

Synopsis

Il faut plus de six heures à Daniel Buren pour son entrée en cinéma. Aucune surprise pourtant : rien de moins ici qu’un autoportrait d’artiste, via ses œuvres, abordées sous l’angle...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Plonger ou pas ? Nager ? On s'essaie, on hésite. Alors on prend la pose : silhouette du nageur, position du plongeur. Des images qui se fondent avec les corps, des corps qui font image, celle de la...

En savoir +
Sélection officielle 2018
13.07.2018 - 22:00
Variétés 2
14.07.2018 - 10:30
Villa Méditerranée
Synopsis

Rire est affaire de pensée. Et inversement. Anna Vasof en fait l'expérience et la démonstration saynète après saynète. En quelques poignées de secondes, à peine davantage, détournements...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

« Feuilles manuscrites enroulées », tel est le sens de l’étymologie latine du mot « volume ». Un livre autrement dit - mais sous son aspect antique de rouleaux. Marie José Burki joue de...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Le cadre ? Un institut pour jeunes gens aveugles en République Tchèque. L’action ? Leur mettre entre les mains un appareil photo pour qu’ils ramènent des images de leur entourage....

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

-

En savoir +
Sélection officielle 2018
13.07.2018 - 19:00
Vidéodrome 2
14.07.2018 - 11:45
Vidéodrome 2
Synopsis

Paul Otchakosvky-Laurens revient sur son travail d'éditeur et la création des éditions P.O.L, à travers le parcours de deux personnages marchant manuscrit sous le bras. « Editer des livres,...

En savoir +
Sélection officielle 2018
13.07.2018 - 15:00
Alcazar
14.07.2018 - 14:00
Vidéodrome 2
Synopsis

-

En savoir +
Sélection officielle 2018
13.07.2018 - 11:00
Alcazar
15.07.2018 - 10:45
Villa Méditerranée
Synopsis

Quatorze années après Fièvre sur Anatahan, Josef von Sternberg livre à André S. Labarthe et Janine Bazin les grands principes qui l'ont guidé dans l'exercice de son art. Un peu mélancolique,...

En savoir +
Sélection officielle 2018