FIDLab

Ya & Niki

Ra Di Martino

Italie

Genre : Fiction
Durée : 85’
État d’avancement : Développement
Budget : 1 212 000 €
Budget acquis : 337 000 €
Financement : Snaporazverein (CH), MiC Italian production tax credit
Pays de tournage : Égypte, Liban

Deuxième Long-métrage

Nicole, adolescente italienne et TikTokeuse, est en vacances avec ses parents, couple jadis fier de sa beauté qui souffre désormais de la voir se faner. La famille se prélasse dans une station balnéaire égyptienne all-inclusive. Nicole se met à jouer à un jeu vidéo en ligne pour échapper à l’ennui, et paradoxalement à l’environnement dans lequel elle se retrouve. A travers ce jeu, la jeune fille rencontre Ya, avatar qui lui ressemble étrangement tout en étant bien plus combattant qu’elle. Immédiatement intrigués l’un par l’autre, leurs deux avatars ressentent au fur et à mesure une attirance aussi inattendue que sensuelle. Ils s’éloignent du champ de bataille pour se lancer dans des quêtes périphériques. Ils recherchent l’intimité au milieu des paysages virtuels qui les entourent. Soudain Niki, l’avatar de Nicole, découvre que derrière Ya se cache Yamen, jeune réfugié syrien bloqué dans un camp de Beyrouth ; un monde à la complexité orwellienne où les gens attendent un avenir qui ne viendra peut-être jamais. Les destins de Yamen et Nicole et de leur avatar – Ya et Niki – s’entremêlent, donnant lieu à une relation qui façonnera leur identité.

Note d'intention

Ce film est né du désir de parler d’amour, des liens entre les gens et du virtuel (en tant qu’aspect du réel), créant des relations et façonnant les identités. Il traite de personnes plongées si profondément dans des interfaces virtuelles qu’elles commencent à y vivre. Dans le film, ce que l’on imagine et que l’on projette, le passé et le présent sont indissociables et tout aussi réels. La représentation de soi à travers le virtuel, les avatars idéalisés ou alter ego, deviennent concrets. Une aventure aussi poétique et spectaculaire qu’elle est ironique et surréaliste. Visuellement, le film aura deux axes différents en termes de photographie en fonction des deux mondes et du point de vue de chaque protagoniste, pour ensuite fusionner en un seul lieu dans le monde virtuel. Dans mes projets, je me suis souvent intéressée à la façon dont les médias s’intègrent à notre texture mnémonique et informent nos choix. En observant les relations virtuelles, le gaming, les rapports et la réalité qui s’entremêlent et se nourrissent mutuellement, je remarque que le virtuel devient une véritable possibilité de s’évader, de survivre mais aussi de s’aimer, permettant ainsi des allers-retours avec le monde réel.

Cinéaste

Ra Di Martino

Rä di Martino est une artiste visuelle et réalisatrice. Ses œuvres ont été exposées dans des institutions telles que Tate Modern, MoMA PS1, Palazzo Grassi, GAM, MACRO, MAXXI, MCA, Magasin, PAC et Hangar Biccoca, ainsi que dans des festivals comme Venise, Locarno, Turin et VIPER Basel.

Filmographie

• Moonbird | 2022 | 35’
• The Garden That Doesn’t Exist | 2021 | 52’
• Fuori dai teatri | 2021 | 30’
• 100 Piper | 2019 | 18’ 21
• Controfigura | 2017 | 75’

Production

Production : Dugong Films (Italie)
Producer: Giulia Achilli

Coproduction : Abbout Productions (Liban)
Coproducteur : Georges Schoucair

Coproduction : Cats Films (Égypte)
Coproducteur : Norah Elkhateeb

Filmographie sélective

Stéphanie Roland

Richard Shpuntoff

Chloé Galibert-Laîné

Dan Sallitt

Paula Rodríguez Polanco

Serge Garcia

Riar Rizaldi

Advik Beni & Nehal Vyas

Leonardo Mouramateus