Sélection officielle 2022
Cyril Schäublin

UNRUEH
UNREST

Suisse / 2022 / Couleur / 94’ —FIDLab 2019
Première Française

Trois jeunes femmes au port altier, ombrelle à la main, entrent dans le cadre, en bas à droite, s’avancent sur un balcon faisant face à une immense forêt, et demandent au photographe si elles sont bien « dans l’image ». Dès son ouverture, dans ce plan aux accents impressionnistes, étonnant de beauté, le film de Cyril Schäublin pose l’un des motifs qui reviendra tout au long de son récit. Dans la vallée de Saint-Imier au nord-ouest de la Suisse, des gendarmes à la bonhomie assurée surveillent le cadrillage photographique de la ville pour le catalogue publicitaire de l’usine d’horlogerie locale, empêchant les passants, ouvriers et ouvrières pour la plupart, d’entrer dans le champ des photos. Par ce jeu de mise en scène, Cyril Schäublin vient traduire avec finesse un des enjeux politiques de sa réflexion : entrer dans le cadre, en sortir – celui de la photo, celui de l’Histoire. On est à la fin du XIXème siècle, six ans après la Commune de Paris, le capitalisme se pérennise et impose de nouvelles façons d’organiser le temps, l’argent et le travail. Parmi les ouvrières de l’usine, Joséphine Gräbli, qui produit l’unrueh – le balancier situé dans le cœur mécanique de la montre – s’engage dans le mouvement local anarchiste où elle rencontre le géographe russe Piotr Kropotkine. Écrin de luttes passées, le film esquisse, à travers leur parcours, tout en discrétion, dans l’écoute et sans jamais hausser le ton, la montée d’un sentiment politique commun. À l’image de l’anarchisme, dont il s’inspire jusque dans sa structure et dans la composition de ses plans, Unrueh suit une construction rhizomatique et décentrée. En disposant ses protagonistes, telles des figurines, dans les marges de ses cadres, Cyril Schäublin déplace notre regard sur les grands moments l’Histoire. Et le film, de nous inviter à questionner le présent et notre expérience du temps, à l’aune des grands récits établis dans le passé.
(Louise Martin Papasian)Cyril Schaüblin

Fiche technique

Version originale : suisse allemand, français, russe
Sous-titres : anglais
Scénario : Cyril Schäublin
Image : Hillmann Silvan
Montage : Cyril Schäublin
Son : Miguel Cabral Moraes

Production : Linda Vogel (Seeland Filmproduktion)
Distribution : Virginie Devesa (Alpha Violet).

Filmographie :
Il faut fabriquer ses cadeaux, 2021
Dene wos guet geit, 2017
Modern Times, 2013
Portrait, 2011
Lenny, 2009.

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Cyril Schäublin - Suisse

Sélection officielle

Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022