2009 / Sélection officielle
Marie Voignier

HINTERLAND

Prix des Médiathèques
Première Mondiale

Quelques bâtisses au milieu de rien, puis la caméra pénètre au coeur d’une végétation exotique, luxuriante. Nous voilà à Tropical Islands, base de loisirs aux environs de Krausnick, village à 70 kilomètres au sud de Berlin, sur le site d’une ancienne base de l’aviation militaire soviétique. En ce lieu, d’une affectation à l’autre, se sédimentent les soubresauts du siècle écoulé, les stygmates et les contradictions de l’Europe : son espace mental, ses rêves, ses illusions.
Dans cet Hinterland indiqué par le titre (littéralement l’arrière pays ; pour les géographes, aire économique lié à l’activité d’un port, périphérie révélatrice), Marie Voignier déplie les mouvements de l’Histoire : le directeur des lieux, les anciens du village comme des nouveaux, tel ce jeune venu tenter sa chance et les décors de cet univers sous cloche : huttes de pacotilles, ciels peints. Et plane sur tout cela, dessinée sur un ballon blanc qui va léviter discrètement le temps du film, la reproduction d’un dessin de 1920 de Paul Klee, intitulé Angelus Novus, appui à un texte de Benjamin, rédigé dans l’urgence en 1940, qui le décrit comme l’ange de l’Histoire le visage tourné vers le passé : « Il voudrait bien s’attarder, réveiller les morts et rassembler les vaincus. Mais du paradis souffle une tempête qui s’est prise dans ses ailes, si forte que l’ange ne peut plus les refermer. Cette tempête le pousse incessamment vers l’avenir auquel il tourne le dos, cependant que jusqu’au ciel devant lui s’accumulent les ruines. Cette tempête est ce que nous appelons le progrès.»
Placer cet ange de l’Histoire en plein décor, voilà le geste qu’opère Marie Voigner, et qui donne la mesure de son ambition, discrète et incisive, intuitive et articulée.

Nicolas Féodoroff

Entretien avec Marie Voignier à propos de Hinterland, paru dans le quotidien du FIDMarseille du 11 juillet 2009

Fiche technique

FRANCE
2009
Couleur
HDV
49’

Version originale
Allemand
Sous-titres
Français, anglais
Image
Marie Voignier
Son
Ralf Küster
Montage
Marie Voignier

Production
Capricci Films
En co-production
avec Le Centre d’Art Contemporain de Brétigny – Pierre Bal-Blanc
Distribution
Capricci Films

Filmographie
LE BRUIT DU CANON, 2006

Réalisatrice

Marie Voignier

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022