Sélection officielle 2022
Alan Martín Segal

VÍA NEGATIVA
NEGATIVE PATH

Corée du Sud, Argentine / 2022 / Couleur / 65’
Première Internationale

Dans un lieu indéfini, entre immeuble de bureaux vides et galerie commerciale désaffectée, un jeune homme s’effondre au sol, au ralenti. Les murs moisissent, le courrier s’empile au bas des portes closes. Un autre jeune homme observe à travers les vitres l’énigmatique ballet de deux élégantes jeunes femmes qui ont investi le désert urbain comme terrain de jeu où déployer leur imagination subversive. Sous couvert d’une entreprise de réappropriation des bureaux et appartement désertés, elles se livrent à d’étranges actions poético-politiques, mi-situationnistes, mi-oulipiennes. Glisser papiers et jetons rose, jaune et vert sous les portes des bureaux, coudre des formules existentielles sur des étiquettes de vêtement, etc. L’intrigue minimale de Vía Negativa se résume à l’initiation du garçon aux rites et mystères de la société secrète, et aux jeux de séduction qu’elle autorise. Scénario et mise en scène procèdent par soustraction : du drame, de la pesanteur, de toute forme d’explication de la situation. Une ambiance étrangement inquiète de fin du monde règne dans la ville déserte, mais la catastrophe a déjà eu lieu. Quelques signes laissent deviner sa nature : décrépitude totale et définitive de l’économie et de la société, comme une extrapolation collapsologique des crises à répétition qui frappent l’Argentine. La singulière beauté de ce premier film tient au contraste entre le tableau d’un monde arrivé au stade terminal de son effondrement et la suprême élégance, le soin très haute couture avec lesquels Alan Martín Segal confectionne ses plans, travaille les cadres, les lumières et les sons.Mais qu’on ne s’y trompe pas : sous leur allure chic et ludique, la voie négative qu’empruntent le film et ses personnages est de la plus haute conséquence politique. Laisser le monde aller à sa perte pour regagner la vie. Faire le rien, puis donner forme au rien. Défaire le monde, le vider, et faire de sa vie une forme en mouvement dans l’espace libre. Soit l’élégance comme ultime résistance. (Cyril Neyrat)Alan Martín Segal

Fiche technique

Version originale : espagnol
Sous-titres : anglais
Scénario : Alan Martín Segal
Image : Pablo Bernst, Florencia Mamberti
Montage : Joaquín Aras, Alan Martín Segal
Musique : Ailín Grad
Son : Manuel De Andrés
Avec : Stella Ticera, Felipe Saade, Agustina D’Alessandro, Koichi Kairiyama.

Production : Alan Martín Segal & Gastón Solnicki (Filmy Wiktora).

Filmographie :
Without Anteriority, 2021
Incomplete Disappearance, 2020
Deviant Chain, 2019.
Key, washer, coin, 2018
An interrupted investigation of R, 2017.

ENTRETIEN AVEC LE RÉALISATEUR

Réalisateur

Alan Martín Segal - Corée du Sud, Argentine

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022