Sélection officielle 2018
Dora García

THE GLASS WALL

Belgique, Norvège / 2018 / Couleur / HD, Dolby Digital / 94’
Première Mondiale

Dora Garcia est une artiste espagnole familière des grandes manifestations de l’art contemporain qui navigue avec une joyeuse insolence et une pertinence tout aussi flagrante entre différents moyens d’expression, sculptures, livres, actions, affiches, films, sans jamais s’attacher à une seule forme d’emploi pour chacun de ces médiums. Si néanmoins quelques constantes devaient être notées, ce serait du côté du texte, avec une prédilection pour la littérature (The Joycean Society, FID 2013) et la psychanalyse (The Glass Wall, FID 2004 et Zimmer Gespräche, FID 2007). Toutes deux sont convoquées ici autour d’une figure mythique de l’histoire intellectuelle, artistique et psychanalytique de l’Argentine d’avant la dictature : Oscar Masotta. Introducteur de la pensée de Lacan en Amérique latine, mais aussi du structuralisme, défenseur du Pop Art, et lui-même à l’initiative de performances légendaires, Masotta se trouve au creuset d’une magnifique effervescence entre les années 50 et 70. Mais de ce personnage à grande allure, Dora Garcia ne fait ni le biopic, ni ne nous livre la reconstitution servile d’une anthologie de ses « actions ». Ou plutôt, impur mélange des deux, et d’autres éléments en prime, elle nous propose une évocation flottante, comme on le dit de l’écoute du psychanalyste. Evocation de l’époque, de la complexité politique autour des Peron, évocation des réactions des spectateurs de ses pièces, en bref, manière brouillée et jamais brouillonne de faire monter l’épaisseur d’un brouillard sans jamais désirer le dissiper. En ressort que cette « seconde fois » du titre, allusion au titre d’une nouvelle de Julio Cortazar, contemporain de Masotta, ne se revendique dérivée que pour mieux se présenter tout à fait neuve. (JPR)

Fiche technique

Version originale : espagnol, anglais, français, basque.
Sous-titres : anglais.
Scénario : Dora García.
Image : Vincent Pinckaers. Montage : Simon Arazi. Son : Laszlo Umbreit.
Production et distribution : Auguste Orts (Marie Logie).
Filmographie : The Joycean Society, 2013. Para Inducir el Espiritu de la Imagen, 2017. La
Eterna, 2017

Réalisateur

Dora García

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022