2017 / Sélection officielle
Alexandre Koberidze

Let the summer never come again

Grand Prix de la Compétition Internationale
Première Internationale

« Un jeune homme quitte son village pour passer en ville une audition pour entrer dans une compagnie de danse. Il prend part à des activités illégales pour de l’argent. Il couche avec des hommes pour de l’argent. Il tombe amoureux d’un homme. Il commence à danser dans la compagnie. L’homme qu’il aime part à la guerre, le jeune homme retourne dans son village. Le film s’intéresse à cette histoire, mais pas moins (sinon davantage) à ce qui se passe tout autour. » Ainsi Alexandre Koberidze résume-t-il bien succinctement son film pourtant fleuve. Et sans doute a-t-il raison, il n’y a pas grand chose à ajouter, au moins du côté du récit. Car le film ne quitte jamais une grande simplicité narrative, préférant clairement utiliser cette stylisation pour faire jaillir autre chose : le cinéma lui-même. Tourné en basse résolution, de sorte que les couleurs forment des champs de force sans délimitation, muet, de façon à ce que tout aspect dramatique trouve à s’illustrer par des regards, des gestes et les moyens du cinéma, ce premier film sidère par sa propension à fabriquer à flot continu du merveilleux, de l’enchanté, et ne cesse de laisser la fiction élémentaire être nourrie de réalités documentaires glanées lors du tournage. (JPR)

Fiche technique

Allemagne, Géorgie / 2017 / Couleur / Techniques mixtes / Stéréo / 202’
Version originale : géorgien.
Sous-titres : anglais.
Scénario, image et montage : Alexandre Koberidze.
Son : Giorgi Koberidze.
Avec : Mate Kevlishvili, Giorgi Bochorishvili.
Production : Alexandre Koberidze (dffb – German film and television academy Berlin).
Distribution : Josephine Settemcher (dffb – German film and television academy Berlin).

Filmographie :
– Colophon, 2015
– Germany in war, 2013
– Looking back is grace, 2013.
– It must have been love but it’s over now, 2012

Réalisateur

Alexandre Koberidze - Géorgie

Filmographie

  • Colophon, 2015
  • Germany in war, 2013
  • Looking back is grace, 2013
  • It must have been love but it’s over now, 2012

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022