2017 / Sélection officielle
Annik Leroy

Tremor. Es ist immer krieg

Première Internationale

À l’écran, en guise d’envoi, un volcan fumant, grondant, et des images littéralement retournées. Sous-titre : « Es ist immer Krieg », « C ’est toujours la guerre », mots empruntés au roman Malina d’Ingeborg Bachmann. Pour son nouveau film, Annik Leroy, cinéaste rare, a ainsi donné le ton. Mais de quelle guerre s’agit-il ici ? D’hier à aujourd’hui, Tremor offre un voyage à rebours dans l’Histoire européenne et ses violences faites aux êtres, aux sans-grade, aux dominés. D’autres paysages seront arpentés qui, on le devine, portent une histoire, et témoignent de présences parfois visibles comme ces murs aux incisions hallucinées de Fernando Nannetti, ou comme sur cette grève que l’on pressent méditerranéenne. Des lieux habités de voix, celles de Pasolini, Bachman, Moravia, Freud ou d’autres anonymes, telle cette mère, cet enfant, voix qui disent l’insistance, le non renoncement, la colère. Écoutons encore Bachmann poursuivre ainsi : « Ici c’est toujours la violence. Ici c’est toujours le combat ». Méditation et poème épique, filmé en un somptueux noir et blanc, Tremor, on le comprend, se nourrit de ces figures pour lancer un cri de colère, offrir un acte de résistance, sans nostalgie ni déploration, alors que se déploie, scandée en longues séquences toute l’énergie de la suite n°11 de Scelsi. Un film comme adresse, comme viatique pour le temps présent. Comme arme aussi, comme le suggère le tremor du titre – vibrations sismiques accompagnant l’éruption d’un volcan – et ces mots conclusifs : « L’homme ne pleure pas, il se bat. » (NF)

Fiche technique

Belgique / 2017 / Noir & blanc / 16 mm / 92’
Version originale : italien, allemand, islandais, néerlandais, français.
Sous-titres : anglais, français.
Scénario : Pier Paolo Pasolini, Ingeborg Bachmann, Fernando Nannetti, Barbara Suckfüll.
Image : Annik Leroy, Julie Morel, Els Van Riel.
Montage : Annik Leroy, Julie Morel.
Son : Frédéric Furnelle, Annik Leroy, Julie Morel.
Production : Auguste Orts, Cobra Films – Daniel De Valck.
Distribution : Auguste Orts.
Filmographie : Le paradis terrestre, 1973 – Undermost #1, 1974 – NBC, 1975 – Ekho, 1976 –
In der Dämmerstunde, 1981 – Vers la mer, 1999 – fffff+ppppp, 2000 – Cell 719, 2006 – Meinhof. 3, 2008

Réalisateur

Annik Leroy

Sélection officielle

Synopsis

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

A Paris, lors d’une journée printanière, un homme en costume est étendu sur le sol. S’il se relève, c’est sans bien savoir pourquoi il était d’abord tombé. Ses pensées nous parviennent...

En savoir +
Sélection officielle 2018
12.07.2018 - 20:15
Villa Méditerranée
14.07.2018 - 21:30
Variétés 1
Synopsis

Au nord de la Chine, une ville vaste et pourtant vide comme les autres. En construction perpétuelle, baignée par le brouillard, elle semble exister uniquement afin de piéger ses habitants qui...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Sara et Ryo, jeune couple proche de la trentaine pas encore marié, quittent Tokyo pour passer les quelques jours de leurs congés payés à Atami, une ville touristique au faste fané. Si l’amour...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Louis XIV n’est pas un nouveau venu dans la filmographie d’Albert Serra, héros de son dernier opus en date, La Mort de Louis XIV (2016). Voilà dans ce Roi Soleil un jumeau, même si, au jeu des...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Un film sur les hauteurs vertigineuses du genre et de la métamorphose et également, un hommage cinématographique à une terre d’extrêmes, la ville de Rio de Janeiro. Suivant le parcours de la...

En savoir +
Sélection officielle 2018
11.07.2018 - 12:45
Villa Méditerranée
12.07.2018 - 18:15
Variétés 1
Synopsis

In the winter of 1991. a 12-year old Serbian girl was murdered in Zagreb. Quarter-century later director Oliver Frljić is working on a theatre play about the case. Rehearsals become a collective...

En savoir +
Sélection officielle 2018
11.07.2018 - 10:00
Variétés 1
12.07.2018 - 10:15
Variétés 2
Synopsis

Dans l’océan primordial nageait un crocodile géant, mêlant eau et boue en un mouvement perpétuel. Jusqu’au jour où un guerrier le tua, provoquant la naissance des continents en séparant...

En savoir +
Sélection officielle 2018
12.07.2018 - 14:15
Villa Méditerranée
13.07.2018 - 15:15
MAIRIE 1/7