Sélection officielle
Annik Leroy

Tremor. Es ist immer krieg

Première internationale

À l’écran, en guise d’envoi, un volcan fumant, grondant, et des images littéralement retournées. Sous-titre : « Es ist immer Krieg », « C ’est toujours la guerre », mots empruntés au roman Malina d’Ingeborg Bachmann. Pour son nouveau film, Annik Leroy, cinéaste rare, a ainsi donné le ton. Mais de quelle guerre s’agit-il ici ? D’hier à aujourd’hui, Tremor offre un voyage à rebours dans l’Histoire européenne et ses violences faites aux êtres, aux sans-grade, aux dominés. D’autres paysages seront arpentés qui, on le devine, portent une histoire, et témoignent de présences parfois visibles comme ces murs aux incisions hallucinées de Fernando Nannetti, ou comme sur cette grève que l’on pressent méditerranéenne. Des lieux habités de voix, celles de Pasolini, Bachman, Moravia, Freud ou d’autres anonymes, telle cette mère, cet enfant, voix qui disent l’insistance, le non renoncement, la colère. Écoutons encore Bachmann poursuivre ainsi : « Ici c’est toujours la violence. Ici c’est toujours le combat ». Méditation et poème épique, filmé en un somptueux noir et blanc, Tremor, on le comprend, se nourrit de ces figures pour lancer un cri de colère, offrir un acte de résistance, sans nostalgie ni déploration, alors que se déploie, scandée en longues séquences toute l’énergie de la suite n°11 de Scelsi. Un film comme adresse, comme viatique pour le temps présent. Comme arme aussi, comme le suggère le tremor du titre – vibrations sismiques accompagnant l’éruption d’un volcan – et ces mots conclusifs : « L’homme ne pleure pas, il se bat. » (NF)

Fiche technique

Belgique / 2017 / Noir & blanc / 16 mm / 92’
Version originale : italien, allemand, islandais, néerlandais, français.
Sous-titres : anglais, français.
Scénario : Pier Paolo Pasolini, Ingeborg Bachmann, Fernando Nannetti, Barbara Suckfüll.
Image : Annik Leroy, Julie Morel, Els Van Riel.
Montage : Annik Leroy, Julie Morel.
Son : Frédéric Furnelle, Annik Leroy, Julie Morel.
Production : Auguste Orts, Cobra Films – Daniel De Valck.
Distribution : Auguste Orts.
Filmographie : Le paradis terrestre, 1973 – Undermost #1, 1974 – NBC, 1975 – Ekho, 1976 –
In der Dämmerstunde, 1981 – Vers la mer, 1999 – fffff+ppppp, 2000 – Cell 719, 2006 – Meinhof. 3, 2008

Réalisateur

Annik Leroy

Sélection officielle

Synopsis

« Un jeune homme quitte son village pour passer en ville une audition pour entrer dans une compagnie de danse. Il prend part à des activités illégales pour de l’argent. Il couche avec des...

En savoir +
Sélection officielle
11.07.2017 - 18:00
Mucem
12.07.2017 - 17:00
Cinéma les Variétés
13.07.2017 - 21:00
Cinéma les Variétés
Synopsis

En 1969, le cinéaste japonais avant-gardiste Masao Adachi signait A.K.A. Serial Killer, portrait de Noro Nagayama, tueur en série de 19 ans, qui avait commis des meurtres à divers endroits du...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

Jouer, histoire connue, est affaire grave. Et c’est bien ce dont est convaincu Matjaz Ivanisin qui a choisi de nous entraîner dans un monde strictement masculin. L’on y frappe sur des punching...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

Un homme traverse un paysage urbain sombre, transfiguré par des mots qui semblent avoir été prononcés depuis une autre dimension. L’homme, c’est le célèbre écrivain russe Yuri Mamleyev,...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

Après le flamboyant Mambo Cool (FIDMarseille 2013), Chris Gude reprend le chemin de la Colombie pour son second film. Si l’on y retrouve certains personnages-acteurs plutôt remarquables du...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

« Un jeune homme quitte son village pour passer en ville une audition pour entrer dans une compagnie de danse. Il prend part à des activités illégales pour de l’argent. Il couche avec des...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

La journée idéale de Karl (traduction française) est un film qui ne trahit en rien son titre en forme de programme. Il s’agit, à la lettre, de cela et de cela seulement : suivre, dans un geste...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

« S’exiler ne signifie pas disparaître mais se choisir ; devenir, rapidement ou lentement, de plus en plus petit, jusqu’à atteindre notre véritable hauteur, la hauteur d’être ». Cette...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

« Film primitif et épique, L’Héroïque Lande raconte comment cette ville naissante, en pleine croissance, où vivaient près de 7 800 personnes, sera détruite à 50% en février 2016. Comment...

En savoir +
Sélection officielle
Synopsis

Pour son dernier opus, Andrew Kötting retrouve Iain Sinclair, écrivain-cinéastemarcheur psychogéographe, fameux auteur de London Orbital, son compère et compagnon de marche de By our selves (FI...

En savoir +
Sélection officielle