2017 / Sélection officielle
Juliana Antunes

Baronesa

Première Internationale

Dans la périphérie de Belo Horizonte, au Brésil, les favelas portent des noms de femmes. C’est dans le quartier de Juliana que la réalisatrice et son équipe presque entièrement féminine s’installent pour filmer deux amies, Leidiane et Andreia, au moment où cette dernière se prépare à quitter Juliana pour sa voisine éponyme, Baronesa. Loin de toute entreprise sociologique, Juliana Antunes nous montre la favela comme on a rarement l’occasion de la voir : du côté des femmes, dans les arrière-cours des maisons de fortune que quelques murets et plaques de tôle isolent d’une guerre des gangs jamais montrée mais dont la violence imprègne le quotidien comme le destin des protagonistes. Dépouillement absolu du décor, simplicité apparente des cadres, de la mise en scène et du montage – qui ne se privent pas des outils de la fiction, tout est discrètement et subtilement conçu pour laisser la parole se déployer. La drogue, la violence, le sexe, l’amour, l’amitié, la mort, on parle de tout. Au fil des séquences, de bavardages pas si anodins en confessions bouleversantes, au gré d’ellipses dans lesquelles s’infiltre la violence des vies qui nous sont dévoilées et au risque des balles perdues, la beauté rude d’Andreia et Leidina se fait jour. Les gros durs ne sont pas toujours ceux qu’on croit … Ici, les hommes sont des petits garçons, tandis que les personnages féminins accèdent en un geste cinématographique plus complexe qu’il n’y paraît à un portrait tout en contrastes dont elles sont d’habitude privées à l’écran. (CG)

Fiche technique

Brésil / 2017 / Couleur / HD, Dolby Digital / 70’
Version originale : portugais.
Sous-titres : anglais.
Scénario : Juliana Antunes.
Image : Fernanda de Sena.
Montage : Affonso Uchôa, Rita M. Pestana.
Son : Pedro Durães, Marcela Santos.
Avec : Andreia Pereira de Sousa, Leid Ferreira.
Production : Marcella Jacques (Ventura), Laura Godoy (Ventura), Juliana Antunes (Ventura).
Distribution : Thiago Macêdo Correia (Filmes de Plástico).

ENTRETIEN AVEC LA RÉALISATRICE

Réalisateur

Juliana Antunes - Brésil

Sélection officielle

Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022