SÉLECTION OFFICIELLE / COMPÉTITION INTERNATIONALE   FIDMARSEILLE 2011

première internationale /compétitions prix GNCR & prix des médiathèques

   

SPECTRES

Sven Augustijnen

Mention spéciale du Grand prix de la Compétition Internationale
Prix des Médiathèques, Prix du GNCR
> palmarès 2011

 

BELGIQUE
2011
Couleur
HD
102’

Version originale
Français
Sous-titres
Anglais
Image
Sven Augustijnen
Son
Benoît Bruwier & Jeff Levillain
Montage
Mathieu Haessler & Sven Augustijnen

Production et distribution
Auguste Orts

Filmographie
UNE FEMME ENTREPRENANTE,
2004
FRANÇOIS, 2003
MISSION MONT DES ARTS, 2002
LE GUIDE DU PARC, 2001
JOHAN, 2001
L’ÉCOLE DES PICKPOCKETS, 2000
IETS OP BACH,1998

   

Patrice Lumumba a joué un rôle décisif dans la libération du Congo du joug colonial. Peu après, trahi par ses proches et renversé, il est sommairement exécuté au Katanga le 17 janvier 1961. Si certains des auteurs de sa mise à mort sont connus, bien des questions demeurent. Où ce massacre a-t-il eu lieu exactement ? Qui y assistait ? Pour le compte de qui ? Quels en sont les responsables ? Partant de ces points obscurs, Sven Augustijnen enquête. Pour le guider, un personnage insaisissable, le chevalier Jacques Brassinne de la Buissière, haut fonctionnaire belge, présent au Congo au moment des faits. Auteur d’une biographie de Lumumba, l’homme a consacré de nombreuses années à mener des recherches historiques sur cette période. Le cinéaste l’accompagne à la rencontre de témoins et de protagonistes. Entre vérité des faits, force de convictions de la parole des uns et duplicité possible des autres, entre Belgique et Congo, la caméra, ouvre large le champ. Elle scrute les décors, interroge les gestes et les regards, plongeant dans les zones incertaines de la vérité, dévoilant un en deçà du témoignage. Rythmé par des extraits de la Passion de Jean-Sébastien Bach, puissantes bouffées élégiaques qui renvoient au martyr Congolais, Spectres invente un mode d’investigation inédit, qui s’autorise à interroger autant l’Histoire, ses acteurs vivants et ses fantômes, que la manière de l’écrire en rendant à tous, jusqu’à l’opacité, leur corps et leur terrible nuit.

 

Nicolas Feodoroff
Entretien avec Sven Augustijnen au sujet de SPECTRES paru dans le quotidien du FIDMarseille du 9 juillet 2011
FaLang translation system by Faboba