Soirée VidéoFID du 19 avril 2016

Le FIDMarseille est heureux de vous proposer, dans le cadre des soirées VidéoFID, le mardi 19 avril 2016 à 20h00 dans ses locaux la projection de RETRATOS DE IDENTIFICAÇÃO de Anita Leandro (compétition - première européenne - FID 2015). En présence de la réalisatrice.
 
PAF 4 €. Réservation recommandée, verres inclus.   Réservez votre place
 
 retratos 
 
Le film n’appelle pas d’exégèse, ne donne rien à interpréter ; c’est plutôt par sa retenue et sa réduction à la simplicité la plus épurée qu’il est si puissant – et il l’est terriblement, avec aussi toute l’atrocité que comporte ce mot.
Revue Débordements - juillet 2015

Le film d'Anita Leandro est une forme de cinéjournalisme sobre et pressante, puissante bien que relativement classique dans sa forme.
Sight & Sound - septembre 2015
 
Parmi les nombreuses victimes de la dictature militaire qui sévit au Brésil de 1964 à 1985, un petit groupe de combattants de la guérilla, Chael, Roberto, Reinaldo et Dora, sont arrêtés, torturés, certains tués ou contraints à l’exil. Avant, après leur arrestation, pendant les séances de torture, la police les a photographiés. Accompagnées de rapports officiels, ces images forment la matière qu’Anita Leandro travaille de l’intérieur pour faire sortir de l’oubli le destin de ces quatre-là. Surveiller, réprimer, torturer, documenter, telle était la tâche de la police, créant ainsi de l’archive. Monter ces archives, les répéter, les recadrer, les solariser, les juxtaposer, les surimposer : c’est la tâche du cinéaste, afin de se réapproprier l’histoire, de libérer les archives d’un discours unique. Faire parler par le montage les images de ceux qu’on a voulu faire parler par la torture, voici donc ce qu’Anita Leandro entreprend avec une sobriété qui n’enlève rien à la puissance émotionnelle de ces photographies. Elle double ce travail sur l’archive d’un procédé quasi performatif, contribuant à rendre au récit sa polyphonie. Ainsi, deux des combattants se retrouvent pour la première fois face à leurs photos d’identité judiciaire, et racontent. Leurs voix se mêlent à celle de Dora, fi lmée pendant son exil au Chili. À travers son destin tragique de guérillera en fuite, ce sont aussi les vies brisées par toutes les dictatures, passées et présentes, qui remontent à la surface.
Céline Guénot
 
 
 
Entretien avec Anita Leandro au sujet de RETRATOS DE IDENTIFICAÇÃO paru dans le quotidien du FIDMarseille du 4 juillet 2015   venir au FIDMARSEILLE
14 allée léon gambetta
13001 marseille
tél : +33 (0)4 95 04 44 90
FaLang translation system by Faboba