Soirée VidéoFID du 11 février 2014

Le FIDMarseille est heureux de vous proposer dans le cadre des soirées VidéoFID, le mardi 11 février 2014 à 20h00 dans ses locaux la projection du film THE JOYCEAN SOCIETY de Dora Garcia, en Compétition Internationale, sélectionné en première mondiale au FID 2013. En présence de la réalisatrice.

 

PAF 4 €. Réservation recommandée, verres inclus.    Réservez votre place
    

Non sans ironie, ni bravade, James Joyce l’avait prédit : son Finnegans Wake alimenterait une usine à gloses pour plusieurs siècles. C’est à l’intérieur d’une de ses usines, ces fameux « cercles de lecture » (reading circles), que nous entraîne Dora Garcia. Familière des jeux à tiroirs avec l’interprétation (on se souvient de ses films précédents, montrés ici), elle a choisi un décor simple : une petite pièce qu’on ne quittera pas, garnie de livres et de posters du maître, où des amateurs passionnés par le grand oeuvre de l’Irlandais se donnent rendez-vous régulier pour passer patiemment, un mot après l’autre, page après page, le texte de Joyce par le menu. À la fois férus et avertis, aucun d’entre eux n’est pourtant spécialiste professionnel : ce pourrait être une réunion religieuse informelle autour d’un livre sacré, le sérieux, la méthode scrupuleuse y président également. Mais pour dévote d’allure, l’entreprise reste ici laïque. Et réjouie. Et joueuse. Ce texte de Joyce, on le sait, a la particularité d’avoir programmé et son illisibilité et sa traduction infinie, et sa folie et son arraisonnement, et sa transparence interdite et son appel à l’autre reconduit. Comme frappés d’un mal secret et adulé, ces lecteurs s’émerveillent de l’étrangeté d’un exercice pourtant partagé : parler.

Jean-Pierre Rehm

 

"[...] un autre film stimulant découvert à Marseille, The Joycean Society. On y voit un groupe de lecteurs, plutôt blancs, plutôt âgés, plutôt masculins, dans une salle de bibliothèque étroite et mal éclairée. Ce sont des lecteurs de Joyce qui, depuis 1983, poursuivent la même tâche titanesque : déchiffrer, ligne après ligne, crayon à la main, le chef d’œuvre impossible de l’écrivain irlandais.
La première lecture leur a pris onze ans. Avec le respect de moines copistes, ils sont, ces jours-ci, plongés dans leur troisième déchiffrage de ce texte publié en 1939 (après Ulysse). Le moyen métrage de l’artiste espagnole Dora Garcia, reconnue avant tout pour son travail sur la performance, évacue l’enjeu de l’analyse littéraire. Il donne surtout à écouter la langue du maître et celle de ses exégètes, observe la parole circuler, et dresse le portrait de ces obsédés de Joyce, perdus dans des interprétations assez stériles du texte, solitaires souvent touchants, échoués dans cette secte littéraire d’un autre âge."

Ludovic Lamant / MÉDIAPART
→ www.mediapart.fr

 

 

 

Entretien avec Dora Garcia à propos de “The Joycean Society” paru dans le quotidien du FIDMarseille du 4 juillet 2013. venir au FIDMARSEILLE
14 allée léon gambetta
13001 marseille
tél : +33 (0)4 95 04 44 90
 
FaLang translation system by Faboba