Soirée du 8 octobre 2013

Soirées VidéoFID précédentes
 

Projection en partenariat avec Sound Development City du film BAB SEBTA, de Pedro Pinho et Frederico Lobo présenté en première mondiale au FIDMarseille 2008.
Portugal, 2008, 120mn
Version originale, sous-titrée en français
Projection suivie d'un débat animé par les artistes Sandra Lang (CH) et Ana Bigotte Vieira (PT)

Mardi 8 octobre à 19h30
Dans les locaux du FIDMarseille
Entrée libre

Sandra Lang (CH) et Ana Bigotte Vieira (PT) sont les initiatrices du projet de revue Jogos Sem Fronteiras, Jeux Sans Frontières (JFS.) La revue Jogos Sem Fronteiras #1 (JSF#1) à été éditée pour la première fois en 2007, en portugais, avec comme thématique les "camps d'Europe", abordant notamment les migrations sur l'axe sud nord et la construction d'une identité européenne avec comme fondement la construction d'un "Autre" basée sur la matérialisation de mécanismes d'exclusion représentés pas les accords de Schengen. Aujourd'hui, 7 ans après la parution de JSF#1 nous avons évolué vers une crise profonde de la démocratie représentative et de nouvelles frontières sont nées à l'intérieur de l'Europe et même à l'intérieur des états européens.

BAB SEBTA a été présenté dans Jogos Sem Fronteiras #1.
Le film a été récompensé par le prix Marseille Espérance lors de l'édition 2008 du FIDMarseille.
 

Entrée libre. Réservation recommandée, verres inclus.    Réservez votre place
       
  BAB SEBTA, de Pedro Pinho et Frederico Lobo, en Compétition Internationale, Prix Marseille Espérance, projeté en première mondiale au FID 2008    Entretien avec Pedro Pinho et Frederico Lobo à propos de “Bab Sebta” paru dans le quotidien du FIDMarseille du 3 juillet 2008.
       

Bab Sebta signifie en arabe La porte de Ceuta, du nom de l’une des deux enclaves espagnoles situées au nord du Maroc. C’est en direction de ce nom, de ce seuil, que convergent la plupart des émigrants du continent africain qui désirent rejoindre l’Europe. Marqués en 2005 par les images sur-médiatisées de ces grappes humaines accrochées aux grilles de cette frontière voulue infranchissable, les réalisateurs Pedro Pinho et Frederico Lobo en ont pris le contre-pied : remonter le fil, prendre le temps de la rencontre. Images d’origine vite exhibées au début du film afin de mieux s’en débarrasser, pour ensuite s’attarder sur des gestes quotidiens. Gestes de la survie, des désirs ou des peurs exprimés par ces candidats à l’exil. Le film propose ainsi un parcours à rebours à travers le continent. Quatre lieux aux géographies distinctes, montrés successivement du plus près au plus éloigné, des faubourgs de Tanger jusqu’à la Mauritanie, en passant par les campements de fortune érigés autour d’Oujda.
De longs moments où l’on s’attache aux parcours de quelques-uns, proche de la force qui les anime, unis ici dans ce projet commun. L’angoisse de se faire arrêter, refouler, déporter dans le désert, et par dessus tout le désir de partir, coûte que coûte. Entre attente et espoir de passer un jour, les multiples récits se croisent et se répondent faisant écho à la diversité des langues.

Nicolas Féodoroff, membre du comité de sélection du FIDMarseille. 

 

 

En savoir plus sur le projet Sound Development City
Le 4 octobre à 20h, Sandra Lang (CH) et Ana Bigotte Vieira (PT) présentent le projet
Jogos Sem Fronteiras #1 et #2 à l'Equitable Café, à Marseille
(54 Cours Julien - 13006 Marseille)

   
   
 

venir au
FIDMARSEILLE
14 allée léon gambetta
13001 marseille
tél : +33 (0)4 95 04 44 90

 

Sur les artistes...

Ana Bigotte Vieira est en doctorat de Culture Contemporaine à l'Universidade Nova de Lisboa. Entre 2009 et 2012, Vieira a étudié au Département Performance Studies à la Tisch School of the Arts à New York. Elle est diplômée en Histoire moderne et contemporaine et en Culture contemporaine. Vieira est membre du groupe Theory and Aesthetics Research du Centro de Estudos de Teatro de l'University of Lisbon. Ana Bigotte Vieira a travaillé en tant que dramaturge et ses articles ont été publiés dans Le Monde Diplomatique, Sinais de Cena, Obscena, jornal do Atelier Real, idanca.net et www.questaodecritica.com.br.

Sandra Lang vit en Suisse où elle étudie en Master à l'Université des Arts de Zurich. Auparavant, elle a travaillé en tant que luthier et fabriquant d'arcs en Italie, Belgique et France. Actuellement, son travail se situe entre l'art, la politique et la philosophie. Lang se concentre principalement sur les théories de l'espace et de la philosophie contemporaine française et italienne. Elle a participé à des projets tels que « La crise de tout partout» dans l'espace du groupe 16 Beaver (New York), à "ORA BOLAS, Hà espaço vamos USA-lo" à Lisbonne et a récemment organisé un événement avec Ana Vieira Bigotte au College Corner à Zurich. Elle écrit pour le magazine Kulturrisse. Zeitschrift für radikaldemokratische Kulturpolitik (Magazine pour une politique culturelle radicalement démocratique)

 

FaLang translation system by Faboba