I Look Like My Mother

Amina Maher

Iran

Genre
Documentaire – Fiction
Durée
90’
Production
Schuldenberg Films (Allemagne)
Producteurs
Sophie Ahrens, Fabian Altenried
Production
Rmad (Allemagne)
Productrice
Lorena Junghans
État d’avancement
Développement
Budget
580 000 €
Budget acquis
120 000 €
Pays de tournage
Allemagne, Royaume-Uni, Iran

I Look Like My Mother suit le voyage courageux d’Amina Maher pour s’affranchir des contraintes de la norme, des tabous et des traditions. Son coming-out trans est un acte de rébellion contre la culture du viol et le patriarcat, et démontre son militantisme pour un futur au-delà de la cis-normativité.
Dans Ten, Kiarostami filmait Amina, petit garçon de dix ans, sur le siège passager de la voiture de sa mère sans son consentement. Désormais, c’est elle qui est au volant, et qui conduit sa mère, l’actrice Mania Akbari, dans les rues de Berlin – dans un nouveau corps et avec un nouveau nom : Amina.
Durant son voyage, Amina fait face à des hauts et des bas mais toujours avec humour et énergie, transformant un passé encombrant en des scènes oniriques empreintes de légèreté, au fil d’échanges sincères avec la communauté queer. Forte d’une énergie créative pure et sans borne, elle transfigure ses expériences actuelles et passées en de magnifiques élégies de son combat pour sa propre vérité – selon ses termes. Plus rien ne peut désormais la retenir d’appuyer sur l’accélérateur.
Amina Maher

Note d'intention

Mon cinéma va du documentaire à la fiction et aborde la thématique queer en passant par l’avant-garde. Mon travail a souvent consisté en l’exploration de soi pour déboucher sur des implications sociétales plus larges. En tant que femme trans qui a survécu au viol, je me sens en mesure de partager ma vision des sujets tels que les questions politiques liées au genre et la culture du viol. Une question centrale demeure, à laquelle il est peut-être impossible de répondre : mes désirs sont-ils intrinsèquement liés à ma personne ou résultent-ils de mon histoire ? Ces deux facteurs sont-ils dissociables ? J’ai systématiquement étudié ma vie à travers une démarche d’exploration du monde qui m’entoure, mais rien ne m’avait préparée à ce projet lorsque j’ai brisé le silence autour du tournage du film Ten (2002, nommé à la Palme d’Or). En parallèle, ma mère m’a raconté comment le réalisateur Kiarostami l’avait harcelée. Les échos de ces traumatismes ont résonné et résonnent encore dans tout mon être. Les problématiques de la honte et de la culpabilité ne seront peut-être jamais entièrement résolues. Aussi j’entame ce projet, consciente que l’approche à adopter doit être intuitive plutôt que normative. En tant que réalisatrice trans, je veux être plus honnête vis-à-vis du contexte global des droits humains, en prenant en compte l’expérience des minorités et les thématiques liées aux questions de genre et d’orientation sexuelle.

Cinéaste

Amina Maher

Amina Maher (née à Téhéran en 1992) est une réalistatrice queer, son travail porte sur les thèmes des taboux sociétaux et de l’identité de genre relationné avec la violence et le pouvoir structurel. Elle acquiert des connaissances cinématographique lors d’un Master en réalisation à la Babelsberg Film University puis elle réalisa des courts-métrages récompensés. Elle vit à Berlin.

Filmographie

Out of Frame / 2022 / 14’
Where is the Friend‘s Home / 2022 / 12’
Letter to My Mother / 2019 / 19’
Orange / 2015 / 15’
Sweet Gin and Cold Wine / 2013 / 24’

Production

Schuldenberg Films
Germany
Sophie Ahrens
Fabian Altenried
+49 305 5475478
+49 151 23456557
sophie@schuldenbergfilms.com
fabian@schuldenbergfilms.com

Schuldenberg Films is an independent film production company based in Berlin and Bavaria focusing on genre-bending fictional and non- fictional film works with a critical and political approach.

Filmographie sélective

Sirens / Ilaria Di Carlo / 2022 / 13’
Two Stones / Wendelien van Oldenborgh / 2021 / 60’
Amygdala / Fabian Altenried / 2021 / 29’
Neubau / Johannes Maria Schmit / 2020 / 81’
Cinema Olanda / Wendelien van Oldenborgh / 2017 / 17’

Rmad
Germany
Lorena Junghans
+49 172 1086748
lorenajunghans@gmail.com

Lorena was born in Romania and is a Berlin based Impact Producer. Lorena’s projects focus on personal stories that aim to achieve sustainable social impact and change existing structures.

All Roads Lead to No Home / Afraa Batous / 2022 / 90’
From the Main Square / Pedro Harres / 2022 / 30’
80.000 Schnitzel / Hannah Schweier / 2020 / 103’
Due to Legal Reasons this Film is Called Breaking Bert / Anne Isensee / 2020 / 5’
Echtzeit / Nadežda Fedorova / 2019 / 25’
Selflove / Julian Reich / 2018 / 10’
Penthesilea / Max Villwock / 2018 / 35’

Maureen Fazendeiro

Joshua Bonnetta

Kiyé Simon Luang

Kyoshi Sugita

Cristi Puiu

Isabel Pagliai

Óscar Vincentelli