2013 / Sélection officielle
João VLADIMIRO

LACRAU

Première Internationale

À flanc de rocher, au-dessus de l’eau, un jeune garçon rit, hésite. Sauter, pas sauter, s’attendrait-on dans pareille situation. Pour João Vladimiro, il s’agit d’une autre alternative. Regarder, attendre, prendre le temps — puis alors sauter, pour se laisser porter. C’est ainsi que le cinéaste énonce son projet : « Regarder le monde peut me ramener à l’intérieur de moi-même. C’est pour cela que j’ai fait ce film, ouvrir un regard en moi-même en me tournant vers le dehors. » C’était déjà, peu ou prou, on s’en souvient, l’ambition du beau Jardim (FID 2008). Au service de cette entreprise continuée, un film à la la lenteur assumée, pour observer, faire la part belle aux sensations, à l’écoute. De longues séquences attentives à la matière même des choses, simple et opaque. Et une trajectoire aussi : vite sortir de la ville, quitter son agitation. Redonner ainsi force aux sentiments que produit la nature, s’ensauvager, accepter de perdre de son confort et de son assurance, faire corps avec, affronter les peurs enfouies. Et, entre bruissements et musique, le silence comme moyen nécessaire pour cette « conversation » muette avec le monde. Un voyage en forme de dérive au fil de l’eau, omniprésente, sa labilité, sa fugacité. L’eau mais aussi la nuit, la végétation, quelques bribes de gestes fermiers ancestraux, dans un éloge de la lenteur des événements, du silence des éléments et des humains, et la ville de loin en loin, tenue à bonne distance. Comme le scorpion du titre?

Nicolas Féodoroff

Fiche technique

PORTUGAL
2013
Couleur
16 mm
99’

Version originale
Portugais
Sous-titres
Anglais
Image
João Vladimiro, Pedro Pinho
Son
Frederico Lobo
Montage
Luísa Homem

Production et distribution
Terratreme Filmes

Filmographie
– JARDIM, 2006
– PENA TENA, 2006
– ROOTED FOOT, 2006

Réalisateur

João VLADIMIRO

Sélection officielle

Synopsis

À vendredi, Robinson organise la rencontre de deux figures majeures du cinéma, que la distance de l’Angleterre à la Suisse n’autorise pas mais à laquelle le montage donne lieu. Mitra...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Les œuvres de Minia Biabiany (films, installations, sculptures) s’ancrent dans son expérience de femme guadeloupéenne. Elle revendique un travail situé. Ici ce sont des histoires...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

« Obsada » signifie en polonais « équipe de tournage », mais peut aussi signifier « groupe de travail ». L’équipe dont il s’agit ici est double. Celle du film d’abord, devant et...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Liv Schulman aime travailler avec des figures qui seraient ses doubles. Après celle de l’enquêteur de sa série policière métaphysique Control, voici un nouvel avatar de l’artiste....

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

A General Disapointment propose en trois chapitres une méditation existentielle à partir d’un texte conjugué à une suite de longs plans fixes. Ceux-ci mettent en scène le réalisateur...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Poursuivant ses recherches autour des canons de l'art européen, leurs concepts, leur histoire et leurs zones d’ombres (Daphne and Thomas, FID 2019), Assaf Gruber mène la visite. Rude Witness -...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

La vie des hommes infâmes est un projet de livre qui ne vit jamais le jour mais pour lequel Michel Foucault écrivit une préface. Il s’agissait pour lui de rassembler les traces écrites de...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Des voix murmurées annoncent la mort d’une fille. Autour d’elle, des adolescentes, agenouillées la regardent, concentrées. À nouveau, elles chuchotent et répètent en chœur « light...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

On retrouve avec plaisir dans Spilliaert le goût du tissage et du mélange des genres qui nous avait ravis dans N.P (FID 2020). Lisa Spilliaert prend le prétexte d’une investigation sur ses...

En savoir +
Sélection officielle 2022
Synopsis

Danielle Arbid travaille au cœur des sentiments, d’un film à l’autre, le tout dernier Passion simple (2021) d’après Annie Ernaux en étant la quintessence. Moins connu est un travail plus...

En savoir +
Sélection officielle 2022