• Compétition Internationale

LA TERMINAL

THE BUS STATION

Gustavo Fontán

Baignée dans la pénombre, une gare routière au nord de Córdoba en Argentine. Attentes, arrivées et départs des bus locaux rythment la vie des travailleurs et des voyageuses. Loin du documentaire d’observation, Gustavo Fontán construit le portrait spectral d’un lieu de passage, où résonnent et s’étouffent les traces de celles et ceux qui le font vivre, mariant le mystère au quotidien. Attentif au déplacement de la lumière sur les corps en attente, celui-là même qui donne son rythme à cet espace transitoire, le réalisateur instaure un rapport fragile entre visible et invisible, présence et absence. Comme un kaléidoscope, la caméra offre des vues fragmentaires de la gare dans lesquelles apparaissent des silhouettes sans contours, reflétées dans les vitres des guichets et des bus, portails vers un extérieur hors-champ. Le film, tel un prisme qui viendrait recomposer la lumière, semble fixer la permanence de la fugacité. Des visages aperçus, la caméra retient l’expression insaisissable tandis qu’à l’oreille, des bribes de voix évoquent la perte, des amours passées ou blessées. Présences mélancoliques en contrepoint de ces images sépulcrales, les voix opèrent comme lignes de fuite d’un film qui se dessine comme un jeu de miroirs multidimensionnel. Si La terminal débute avec l’achat d’une montre, à laquelle une femme règle l’heure à son poignet, le temps semble suspendu dans cette opacité bleutée. « Peut-être la date exacte se trouve-t-elle sous le mot « fantôme » » (Alexandra Pizarnik).

Louise Martin Papasian

  • Compétition Internationale

Fiche technique

Argentine / 2023 / 63’

Version originale : espagnol
Sous-titres : anglais
Scénario : Gustavo Fontán
Image : Ezequiel Salinas
Montage : Mario Bocchicchio
Son : Atilio Sánchez

Production : Eva Cáceres (Punto de Fuga Cine)
Contact : Eva Cáceres (Punto de Fuga Cine)

Filmographie :
La deuda / 2019 / 74′
El rostro /2013 / 64′
La casa / 2011 / 62′
Elegía de abril / 2010 / 64′
La madre / 2009 / 65′
La orilla que se abisma /2008 / 62′
El árbol / 2006 / 65′
El paisaje invisible / 2003 / 30′