Index
  • Compétition Française

JE ME SUIS MIS EN MARCHE

Martin Verdet

Avec Les Archers (FID2009), nous avions découvert Martin Verdet et avec lui une grande virtuosité à filmer des artistes. Il s’agissait alors de musiciens, d’apprentis interprètes dans la brume d’un château nordique. Une fois encore l’art préside à son dernier opus, mais c’est celui de la voix, cette fois, et celle d’un très grand monsieur de la poésie, Franck Venaille. Exercice délicat, on le sait, que de faire résonner le poème, d’une part, que d’exhiber le corps de l’écrivain, d’autre part, et d’ajointer l’un à l’autre de surcroît. Toujours il y a risque de pose, de fausse piste ou, pire, d’inaudible complet. Sportifs si l’on peut dire, les choix de Verdet pour ce portrait sont doubles. Restreindre la caisse de résonance des poèmes au huis clos d’une pièce étroite, d’abord, et de faire circuler dans cet espace, ensuite, la voix ou plutôt les voix car à celle de Venaille s’y ajoutent d’autres. Voilà le poète doublé par un comédien (le grand Ziserman), amplifié par un Nagra, un téléphone, par le silence d’un pur-sang, par le faible ressac d’une inondation, etc. Il ne s’agit jamais d’illustrer ou de rivaliser avec le cours du texte et ses éventuelles images, il est plutôt affaire de multiplier les rythmes, de placer un coin d’humour au sein d’un élan mélancolique, ou l’inverse. C’est à suivre ce pas ample et joyeux que nous sommes invités : la générosité même. (JPR)

  • Compétition Française

Fiche technique

France, 2015, Couleur, HDCAM, Mono, 70’

Version originale : Français
Sous-titres : Anglais
Scénario : Martin Verdet , Franck Venaille, Laurent Ziserman, Gaël Teicher
Image : Martin Verdet
Montage : Gilda Fine
Son : Pierre Vincent Cresceri
Avec : Franck Venaille,
Laurent Ziserman

Production et distribution : La Traverse

Filmographie
– Donner le jour, 2005
Les Archers, 2008
– Charles Fourier : l’illusion réelle, par Simone Debout, 2009