2016 / Sélection officielle
Djamel Kerkar

ATLAL

PRIX PREMIER
MENTION SPÉCIALE DU PRIX INSTITUT FRANÇAIS DE LA CRITIQUE EN LIGNE
MENTION SPÉCIALE PRIX DU GROUPEMENT NATIONAL DES CINÉMAS DE RECHERCHE (GNCR)
Première Mondiale

Pour ce premier film, Djamel Kerkar part du douloureux, ce qui a meurtri l’Algérie dans les années 1990, la décennie noire. A l’écran, de fragiles images VHS, brouillées, enregistrées en 1998, scrutant par le détail mais comme sidérées, un champ de ruines battu par le vent : amas indistincts de béton envahis d’herbes folles, ferrailles saillantes, enchevêtrées. On est à Ouled Allal, bourgade qui fut le théâtre à l’automne 1997 d’une opération militaire de sinistre mémoire qui l’a alors éradiquée. Puis Ouled Allal, aujourd’hui. Le silence, toujours, mais les herbes folles, plus drues, plus denses y côtoient de nouveaux bâtiments tout juste sortis de terre ou en chantier, silhouettes fantômatiques. Un paysage où prennent corps, un à un, des visages et des récits d’hommes. Des paroles longuement déployées qui esquissent des Histoires différentes, affaire de générations. Depuis cette modeste terre se dessine, d’un temps à l’autre, tout un monde hanté par la guerre, entravé, pris entre la mémoire figée des combats d’avant-hier et celle impossible, confisquée, des disparus et des massacres restés impunis. Se souvenir ? Partir ? Un monde dont l’Histoire reste encore à écrire et dont les révoltes, les désirs et les rêves ne trouveraient de place qu’en chanson ou dans ces trois lettres inscrites sur un mur, MCA, le mythique club d’Alger. Et où se laissent deviner les ruines, moins visibles celles-ci, d’une société tout entière, ses non-dits, ses défaites et les frustrations de la jeunesse aujourd’hui. Les ruines du titre : Atlal. (NF)

Fiche technique

Algérie, France
2016, Couleur, HD, Stéréo, 100’
Version originale: arabe, Sous-titres: français, anglais, Scénario: Djamel Kerkar, Image: Bilel Madi, Djamel Kerkar, Montage: Corentin Doucet, Djamel Kerkar, Son: Antoine Morin
Avec: Farid X, Ammi Lakhdar, Ammi Rabah, Lakhdar, Mohammed, Rouaf, Abdou Bennou, Moundhir, Mounir, Nouaaman
Production: Debzi Jaber (Prolégomènes), Narimane Mari, Olivier Boischot et Michel (Haas CENTRALE ELECTRIQUE)
Distribution: Pascale Ramonda
Filmographie: Earth is full of ghosts, 2014 / Archipel, 2012

Réalisateur

Djamel Kerkar

Sélection officielle

Synopsis

Il faut plus de six heures à Daniel Buren pour son entrée en cinéma. Aucune surprise pourtant : rien de moins ici qu’un autoportrait d’artiste, via ses œuvres, abordées sous l’angle...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Plonger ou pas ? Nager ? On s'essaie, on hésite. Alors on prend la pose : silhouette du nageur, position du plongeur. Des images qui se fondent avec les corps, des corps qui font image, celle de la...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Rire est affaire de pensée. Et inversement. Anna Vasof en fait l'expérience et la démonstration saynète après saynète. En quelques poignées de secondes, à peine davantage, détournements...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

« Feuilles manuscrites enroulées », tel est le sens de l’étymologie latine du mot « volume ». Un livre autrement dit - mais sous son aspect antique de rouleaux. Marie José Burki joue de...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Le cadre ? Un institut pour jeunes gens aveugles en République Tchèque. L’action ? Leur mettre entre les mains un appareil photo pour qu’ils ramènent des images de leur entourage....

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Paul Otchakosvky-Laurens revient sur son travail d'éditeur et la création des éditions P.O.L, à travers le parcours de deux personnages marchant manuscrit sous le bras. « Editer des livres,...

En savoir +
Sélection officielle 2018
Synopsis

Quatorze années après Fièvre sur Anatahan, Josef von Sternberg livre à André S. Labarthe et Janine Bazin les grands principes qui l'ont guidé dans l'exercice de son art. Un peu mélancolique,...

En savoir +
Sélection officielle 2018