Prix

Festival

Grand Prix de la Compétition Internationale

Attribué par le Jury de la Compétition Internationale.

Grand Prix de la Compétition Française

Attribué par le Jury de la Compétition Française.

Prix Georges de Beauregard

Prix Georges De Beauregard International
Attribué à un film de la Compétition Internationale.
Le prix est doté par la société Vidéo de poche.

Prix Georges De Beauregard National
Attribué à un film de la Compétition Française.
Le prix est doté par la société Vidéo de poche.


Chantal de Beauregard a créé en 1985 le Prix Georges de Beauregard dédié à la mémoire de son père le producteur Georges de Beauregard. Elle s’est ensuite tournée vers une mémorisation plus pérenne et plus ciblée et a choisi de l’intégrer au FID, Marseille étant le lieu de naissance de Georges de Beauregard et sa famille maternelle.
Le FID a donc initié en 2001 le prix Georges de Beauregard.
Né dans le quartier Saint Jérôme à Marseille, Georges de Beauregard a produit des courts, des moyens et des longs métrages, certains pouvant être considérés comme des «documents de l’histoire et du temps» tels «La passe du diable» d’après l’oeuvre de Jean Pierre Kessel tourné en 1957 en Afghanistan, premier long métrage de Pierre Schoendorffer, «Le petit soldat» de Jean Luc Godard sur la guerre d’Algérie (1960) ou encore des films tels que «A bout de Souffle», « Cléo de 5 à 7 » et « Pierrot le fou ».

Prix Premier

Attribué à un premier film présent dans la Compétition Internationale, la Compétition Française ou les Écrans Parallèles.
Le prix est doté par la Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur.

Prix de la Compétition Flash

Attribué par le Jury de la Compétition Flash.

Prix du Centre national des arts plastiques (Cnap)

Attribué par un jury de trois personnes dont un artiste codésigné avec le Cnap à un film présent dans la Compétition Internationale, Française ou Premiers Film. Il est remis à un réalisateur pour une œuvre à la croisée de la fiction et du documentaire. L’attention du jury se porte sur la dimension expérimentale ou le caractère innovant dans la conception, la force réflexive et les capacités du film à questionner le monde et sa représentation.
Le Prix est doté par le Cnap.

Prix du Groupement National des Cinémas de Recherche

Attribué à un film issu des différentes sélections par un jury d’exploitants nommés par le GNCR, sous la forme d’un soutien à la distribution en France (édition par le GNCR d’un document et programmation du film dans les salles du groupement).

Prix Alice Guy

Alice Guy est le nom de la première cinéaste au monde, oubliée malgré une carrière prestigieuse et foisonnante. Créé à sa mémoire en 2018, le Prix Alice Guy a vocation à valoriser le travail des réalisatrices en récompensant un long métrage de l’une d’entre elles.
En complément de ce premier prix, le Prix Alice Guy du FID, initié cette année 2020, sera attribué par le jury Flash au film d’une réalisatrice présente au sein de la Compétition Flash.

Prix Renaud Victor

Avec l’accord et le soutien de la Direction Inter Régionale des Services Pénitentiaires Paca–Corse, du Centre Pénitentiaire de Marseille et du CNC, l’association Lieux Fictifs, le Master « Métiers du film documentaire » de l’université Aix-Marseille et le FIDMarseille mènent ensemble une action pour faire résonner dans une même temporalité, au centre pénitentiaire de Marseille Les Baumettes l’événement du festival.

Une sélection d’une dizaine de films en compétition sera présentée à un public de personnes détenues volontaires, selon leur intérêt et possibilité. Les personnes détenues qui auront pu suivre la programmation dans son ensemble pourront, si elles le désirent, se constituer membres du jury, et exercer leur arbitrage à l’occasion de la nomination d’un lauréat. Chaque film sera accompagné, présenté par des étudiants de l’université d’Aix-Marseille et par les réalisateurs dans la mesure du possible. Le Prix est doté par le CNC dans le cadre d’un achat de droits pour le catalogue Images de la Culture.

Le Prix est doté par le CNC dans le cadre d’un achat de droits pour le catalogue Images de la Culture.



Renaud Victor (1946-1991) Cinéaste et acteur, il mène un long travail sur l’autisme auprès de Fernand Deligny et réalise «Ce gamin là» (1975), «Fernand Deligny, a propos d’un film à faire»(1989). Son dernier film «De jour comme de nuit» (1991) est une immersion pendant deux ans dans la vie quotidienne de la prison des Baumettes.
Joseph Cesarini et Caroline Caccavale (réalisateurs/ fondateurs de Lieux Fictifs) collaborent à la réalisation de ce film. Leur rencontre avec Renaud Victor sera déterminante dans l’action qu’ils engageront sur l’image en prison au Centre Pénitentiaire de Marseille.

Prix Marseille Espérance

Attribué par le Jury Marseille Espérance à l’un des films de la Compétition Française, Internationale ou Premiers Films. Le jury Marseille Espérance sera à nouveau composé de stagiaires de l’École de la Deuxième Chance de Marseille.
Le Prix est doté par la Ville de Marseille.

Prix des Lycéens

Attribué par un jury de 17 lycéens de la région et de 3 lycéens allemands de la ville d’Hanovre, à l’un des films des Compétitions Internationale, Française et Premiers Films. En partenariat avec l’Académie Aix-Marseille et avec le concours de Aix-Marseille Provence Métropole.
Le Prix est doté par Agnès b

Prix Air France du Public

Le public donne son avis sur les films de la Compétition Internationale, de la Compétition Française et de la Compétition Premier. Le film le mieux noté se verra attribuer le Prix du Public.
Le Prix est doté par Air France 

Prix d'interprétation

Si l’an passé nous initions Flash, une nouvelle compétition destinée aux films brefs, et que nous poursuivrons désormais tant est riche, diversifié, le foisonnement des propositions, cette année un nouveau prix voit le jour. en effet, pour saluer la présence des actrices et des acteurs, suivant en cela, bien modestement, tant de manifestations collègues, nous avons choisi de confier dès cette année aux jurys des compétitions Internationale, Nationale, Premier & CNAP de désigner, dans la sélection qui sera la leur, une lauréate ou un lauréat. La volonté de ne pas doubler, en fonction du genre, est celle du temps.