• Compétition Premier Film

LOS CAPITULOS PERDIDOS

LOST CHAPTERS

Lorena Alvarado

En visite pour l’été dans la maison familiale à Caracas, Ena reprend place auprès de sa grand-mère, Mamama, et de son père. Lui vit littéralement dans les livres et poursuit la folle entreprise de sauver, sans que l’on ne sache exactement de quoi ni pourquoi, le patrimoine littéraire vénézuélien. A la suite de la découverte d’une carte postale cachée dans un livre, Ena part à la recherche de l’œuvre mystérieuse d’un écrivain, Rafael Coronado, qui aurait écrit sous de nombreux pseudonymes. Los capitulos perdudos n’investit pas ces prometteuses intrigues. Au contraire, Lorena Alvarado les esquisse comme autant de fausses pistes et préfère laisser en suspend la dimension narrative. Dans une économie de la rétention, Los capitulos perdudos installe des atmosphères, des stases dont résulte une douce mélancolie. Le personnage de la grand-mère perd irrémédiablement la mémoire. La jeune femme cherche à se souvenir ; son père court après les œuvres rares qu’il lui reste à trouver dans la masse de feuilles mortes que semblent être devenus les livres pour le Vénézuela – certains grands lecteurs sont morts, d’autres partis de l’autre côté de l’Atlantique. De la situation sociopolitique, nous apprendrons peu de choses. Elle est un hors champ qui pénètre la bulle familiale par échos, allusions, ricochets. La cinéaste dépose par touches une tristesse sur les imposantes bibliothèques, dans les grandes pièces évidées de la maison, les espaces urbains désolés. Un sentiment diffus d’abandon plane alors sur le quotidien. De quelle histoire, intime ou collective, proviennent les chapitres perdus du titre du film ? Reste ce qui peut être préservé de l’engloutissement dans la torpeur de l’été, que l’on sent menacer les personnages jusqu’à leur for intérieur : la tendresse entre les membres de cette famille, un tour à moto qui offre à nos yeux chanceux l’énergie vitale des fresques de Caracas, le partage pudique d’un amour pour la littérature, un poème sauvé de l’oubli.

Claire Lasolle

  • Compétition Premier Film
Artplexe 126 juin 202419:00
Billet
x
Les Variétés 127 juin 202411:45
Billet
x
Artplexe 230 juin 202418:00
Billet
x

Fiche technique

Venezuela / 2024 / Couleur / 67'

Version originale : espagnol
Sous-titres : anglais, français
Scénario : Lorena Alvarado
Image : Lorena Alvarado, José Ostos
Montage : Lorena Alvarado
Son : Armando Añez
Avec : Ena Alvarado, Ignacio Alvarado, Adela Rodriguez

Production : José Ostos (La Mala Films), Tyler Taormina (Omnes Films), Lorena Alvarado (La Mala Films), Emiliana Ammirata (Discordia Cine)
Contact : Lorena Alvarado (La Mala Films)

Filmographie :
FIRST FEATURE FILM
It is a Soul, a Portrait of Hailu Mergia (Short) – 2021
Beatrice (Short) – 2017