Index
FID +
  • La Folie Amalric

IKO SHASHVI MGALOBELI

IL ÉTAIT UNE FOIS UN MERLE CHANTEUR

Otar Iosseliani

À ne choisir qu’un seul film, il fallait que ce soit celui-ci. C’est le plus beau film de mon monde. Il m’a certainement constitué moralement, musicalement, amoureusement. Otar m’a fait tomber en cinéma. Je l’ai connu enfant en Russie, grâce à mes parents. Comme il préfère faire jouer les copains, les gens dont il aime la tête dans ses films, me voilà, à 17 ans à faire le fils cambrioleur de Jean-Pierre Beauviala (l’inventeur des caméras Aaton, du Cantar) dans son Favoris de la Lune et ma vie m’est tombée dessus. Je voulais faire ce qu’Otar faisait. Fabriquer des films. Otar le musicien, le mathématicien… Lorsque je me lance un peu plus tard dans un premier court-métrage, Otar m’explique avec des dessins et des schémas sur un bout de carton (que j’ai toujours) les entrées/sorties de champs, les raccords… J’ai toujours sa voix dans les oreilles, comme un oracle : « Pas le droit d’utiliser deux fois le même plan ! ». Ça vous maintient l’envie d’explorer.
(M.A.) Otar Iosseliani

  • La Folie Amalric

Fiche technique

Géorgie, URSS / 1970 / Noir & blanc / 82’

Version originale : géorgien, russe
Sous-titres : anglais
Scénario : Otar Iosseliani.
Image : Abesalom Maisuradze
Montage : Djoulia Bezouachvili
Son : Tenguiz Nabobachvili

Production : Kartuli Pilmi.

Filmographie :
Chant d’hiver, 2015
Chantrapas, 2010
Jardins en automne, 2006
Lundi matin, 2002
Adieu, plancher des vaches !, 1999
Brigands, chapitre VII, 1996
La Chasse aux papillons, 1992
Et la lumière fut, 1989
Les Favoris de la lune, 1984
Pastorale, 1975
Euskadi, 1983
Seule, Géorgie, 1994
La Chute des feuilles, 1966.