FOCUS 2019 / Sofia – Marseille

FOCUS

Grâce au soutien de Media Creative Europe, 
du National Culture Fund Bulgarie, une délégation de productrices bulgares est conviée à prendre part aux journées professionnelles du festival.
Le cinéma bulgare est remarquable par son histoire et sa fécondité dans les années 1970-1980. En effet, le studio public d’État produisait entre 20 et 25 fictions chaque année. Il traverse ensuite des années difficiles dans la période post-communistes après 1990. Il retrouve à partir des année 2000 un nouvel élan. 
Une jeune génération de cinéastes bulgares est née et commence à se faire connaître en dehors du pays. Stephan Komandarev (Le monde est grand et
 le salut guette, 2008) et Kamen Kalev (Eastern Plays, 2009) ne sont que deux des représentants de cette nouvelle vague de cinéastes qui rayonnent dans une Bulgarie toujours en transition 20 ans après la chute du communisme. Aujourd’hui encore, 10 ans plus tard, les talents se multiplient, les productions internationales deviennent courantes et le cinéma bulgare commence à se faire une place dans le monde des festivals internationaux. Pourtant, en France, à quelques exceptions près, ces cinéastes restent peu vus et mal connus. Au FIDLab, nous avons donc eu la curiosité
de découvrir et l’envie de montrer ce qui se passe aujourd’hui dans des sociétés de production bulgares. Par-delà la qualité des projets, nous nous réjouissons d’une forte présence féminine dans un milieu plutôt masculin.
Découvrir les projets FIDLab 2019 pour entrer en coproduction, profiter de l’espace des rendez-vous individuels pour échanger sur ces projets en cours d’écriture et de développement, accélérer la possibilité de rencontres professionnelles dans un cadre estival et convivial, tels sont les paris pris pour le « Focus Bulgarie » dans le cadre de cette nouvelle édition du FIDLab.