Soirée VidéoFID du 17 mars 2020

mardi 17 mars 2020 à 20h00, dans les locaux du FID

Le FIDMarseille est heureux de vous proposer une soirée VidéoFID avec la projection de 3 courts-métrages de Randa Maroufi, en sa présence.

BAB SEBTA


2019 – 19 minutes
Bab Sebta (FIDLab 2018) désigne en arabe Ceuta, enclave ibérique située 
au Maroc, face à l’Espagne. Littéralement, la Porte de Ceuta. « Passer »
cette porte signifie entrer en Europe. De cette singularité géographique, Randa Maroufi en retient l’économie induite et les rapports de pouvoirs 
qui s’y révèlent. Sa caméra glissant d’un point
 à l’autre, Randa Maroufi déroule en de longs plans les interminables files d’attentes, certains s’affairant là à la préparation de ballots ventrus et colorés, ici à la dissimulation de denrées ou encore soumis au contrôle. Défilent biscuits, électroménager, vêtements pliés, roulés, empilés, marchandises 
de toutes sortes. Autant d’événements réunis en un lieu unique, déployés en une fresque fourmillante, que l’on suit gestes après gestes. Rigoureuse chorégraphie des corps et des mouvements individuels et collectifs, nourrie en off de récits diffractés, de passeurs, de douaniers ou d’annonces policières, relatant trafics, ruses et astuces, laissant deviner les drames. Un Reenactment, contrebandières elles-mêmes comprises, pour une épopée déjouant l’écume et donnant à voir une cartographie géopolitique habitée. (N.F.)

«Pour Randa Maroufi, il ne s’agissait pas de se concentrer sur l’aspect faits-divers de cette zone, mais de montrer des hommes et des femmes qui la fréquentent quotidiennement. “Ce qui m’intéressait le plus, c’est de faire un portrait de ce territoire à travers la figure humaine, donc les gens qui travaillent sur place, sans pour autant être du côté des contrebandiers ni des autorités.”»
Huffpost Maghreb – 12 juillet 2019

«Un film impressionnant par son dispositif et sa reconstitution des mouvements humains, qui met le doigt sur le traitement mécanique et le déséquilibre des flux en Méditerranée.»
Culturopoing – 30 juillet 2019

LE PARK


2015 – 14 minutes
Une lente déambulation dans un parc d’attraction abandonné au cœur de Casablanca. Le film dresse un portrait de jeunes qui fréquentent ce lieu et met en scène ces durées de vie, minutieusement recomposées et souvent inspirées d’une d’image trouvée sur les réseaux sociaux.

STAND-BY OFFICE


2017 – 13 minutes
Un groupe de personnes dans un environnement de bureau. Des gestes quotidiens de travail sont observés dans tout le bâtiment. La caméra circule continuellement et change progressivement notre perception de cet espace. On se pose la question : « Que signifie ce bureau pour ce groupe de personnes ? ». We are here est un groupe de réfugiés à Amsterdam qui ne reçoit aucun logement de la part du gouvernement, mais ne peut pas non plus travailler. Le groupe a décidé de rendre visible la situation inhumaine dans laquelle il se trouve, en ne se cachant plus, mais en montrant la situation des réfugiés qui sont « en dehors de la loi » aux Pays-Bas.

PAF 4€ - Il est recommandé de réserver votre place à l'avance