Séance CinéFID du 22 février 2019

mardi 22 février 2019 à partir de 19h30

à La Baleine, Marseille

Le FIDMarseille est heureux de vous proposer une soirée CinéFID autour de Lucrecia Martel.
En partenariat avec La Baleine, Marseille

à 19h30
ZAMA de Lucrecia Martel

(Argentine – 2018 – 1h54 – vostfr)
Mostra de Venise 2018

«Un rêve de cinéma» (Paris Match)
«Superbement interprété» (Le Figaro)
«De toute beauté» (Le Journal du Dimanche)
«Un grand film» (Le Monde)
«La brillante cinéaste argentine revient avec un film enchanteur» (Les Inrocks)
«Beau, hypnotique, mystérieux» (The New York Times)

« L’aventure du récit se double aussi d’une aventure des sens, que la mise en scène magistrale et constamment surprenante de Lucrecia Martel parvient à faire éprouver au spectateur, de la première à la dernière minute du film. (…) Ils sont très rares,les cinéastes qui savent encore aujourd’hui nous faire voir, entendre et éprouver la stupeur première de l’inédit. » (Libération)

Fin du XVIIIème siècle, dans une colonie d’Amérique latine, le juge don Diego de Zama espère une lettre du vice-roi du Río de la Plata signifiant sa mutation pour Buenos Aires. Souffrant de l’éloignement et du manque de reconnaissance, il perd patience et, pour se libérer de son attente, se lance à la poursuite d’un mystérieux bandit.

Lucrecia Martel a étudié le cinéma à Buenos Aires. Son premier long métrage, LA CIENAGA, récit estival d’une famille qui s’enlise dans ses problèmes, a reçu de nombreux prix internationaux (dont Berlin, Sundance…). Son deuxième long métrage, LA NINA SANTA relate l’indécision entre désir et foi d’une adolescente et son troisième long métrage LA FEMME SANS TETE, film troublant sur le désarroi d’une femme, ont été sélectionnés en compétition au Festival international du film de Cannes en 2004 et 2008. Sélectionné à la 74ème Mostra internationale du film de Venise en 2017, ZAMA est son quatrième long métrage.

21h45
ANOS LUZ de Manuel Abramovich

(Argentine – 2017 – 1h12)
Mostra de Venise 2018

Manuel Abramovich a filmé Lucrecia Martel pendant le tournage de ZAMA. Loin d’être un documentaire sur les coulisses ou l’envers du décor, ANOS LUZ est une oeuvre à part entière, un film en miroir d’un autre. Manuel Abramovich tente de percer le mystère qui entoure les films de Lucrecia Martel, de lever un coin du voile, dans un portrait intime de la cinéaste au travail. D’exercice d’admiration, ANOS LUZ devient le lieu de l’échange des regards entre les deux réalisateurs.

Le tarif réduit vous sera accordé si vous venez voir les deux films !