2009 expositions

Étrange familiarité, familière étrangeté

Expositions organisées par Jean-Pierre Rehm et Nicolas Feodoroff

Téléchargez ici l'édition spéciale du journal du festival consacré aux expositions

 

 

GALERIE MONTGRAND

Ecole supérieure des Beaux-arts de Marseille
41, Rue Montgrand
13006 Marseille

 

LA COMPAGNIE

19, rue Francis de Pressensé
13001 Marseille
 
 ANRI SALA
Time after time
, France-Albanie, 2003, vidéo, 5’
Un cheval immobile, de nuit, sur le bord d’une route, des immeubles et quelques lumières au loin. En un plan fixe, Anri Sala ouvre une béance, un temps paradoxal, autant celui de la contemplation que de l’attente. Quelques gestes à peine engagés, sans suite, le mouvement d’une patte, du cou. Ouverture et latence d’un sens suspendu, aiguisé par cette présence énigmatique.
Distribution : Chantal Crousel.

SHIMABUKU
Then I decided to give a tour of Tokyo to the Octopus from Akash
i, Japon, 2000, vidéo, 6’
Tribulations à Tokyo de Shimabuku avec un poulpe, animal emblématique et fétiche de l’artiste. Animal doublement déplacé, hors de son milieu et devenu touriste. Geste par lequel Shimabuku, adepte du déplacement comme maïeutique, ouvre d’autres liens possibles, où l’utopie ne le cède en rien à la facétie.
Distribution : Air de Paris.

CLAIRE FONTAINE
Tamed
, France, 2009, vidéo, 23’
Des poissons que l’on nous dit carnivores, en aquarium. Leurs lents mouvements, leur regard et des gueules qui deviennent presque des visages. Milieu clos à la violence invisible mais sous-jacente, prédation esquissée en petites touches par le commentaire hors champ de leur propriétaire, où l’on comprend que ce qui se joue est ailleurs. Perturbation et glissement allégorique à fonds multiples par Claire Fontaine « artiste ready made », nom de fiction comme signature d’un collectif d’artistes.
Distribution : Claire Fontaine.

JULIEN BLAINE
Reps Eléphant 306
, France, 1964-2009
Performance inaugurale de Julien Blaine, réalisée au cirque Franchi d’Aix-en-Provence, un jour de 1962, puis dans sa restitution publiée dans la revue Ailleurs, en 1964. Revenir sur le langage, le dit propre de l’homme, en inverser les postulats en se tournant vers l’animal pour retourner le verbe, le destituer par le grotesque, et lui redonner un souffle originaire.
Distribution : Julien Blaine.

PETER FRIEDL
Tiger oder Löwe
, Autriche, 2000, 1’ en boucle
Un tigre lutte avec un simulacre de serpent en tissu. Filmée dans le musée de Hambourg qui abrite Tigre et serpent (1854), une toile de Delacroix, l’oeuvre de Friedl nous éloigne du pathos de l’énergie animalière chérie par le peintre romantique. Car, précise Friedl, si « les animaux en art sont toujours bons, je ne sais pas si ça ne les rend pas toujours plus loquaces » même si sans eux « tout ce qui appartient à la grosse machine anthropologique serait bien plus incompréhensible. »
Distribution : Galerie Erna Hécey.

ARIANE MICHEL
La cave
, France, 2009, 14’
Une cave sombre et gelée, mi-grotte mi-entrailles. Un homme travaille à la lueur d’une lampe, affairé sur les ossements d’un mammouth. Silence des lieux, précision de rituel de ces gestes pour nous énigmatiques. Ariane Michel retourne le point de vue, comme si l’animal nous regardait de la profondeur du temps et des lieux, de l’opacité de la matière.
Distribution : Ariane Michel.

NEIL BELOUFA
Kempinski
, France, 2007, 14’
Quelque part en Afrique, entre ville et savane, une nuit trouée par la lumière électrique. Face à la caméra, des hommes racontent, expliquent, l’un qu’il est marié avec une vache, un autre que tout va à la vitesse de la lumière. Récits improvisés, mais précis et circonstanciés, où se mêlent imaginaire technologique, surnaturel et réalité immédiate, baignés du rythme lancinant d’une musique hypnotique.
Distribution : Neil Beloufa.

RICHARD BILLINGHAM
Zoo
, Royaume-Uni, 2005, 40’
Les cages d’un zoo sont des écrans. Mille spectacles s’y déroulent, de la folie d’un oiseau obsessionnel à la toilette intime d’un grand singe. Images d’un autre monde, ou espace de projection du nôtre ?


PHILLIP WARNELL
Outlandish
, Royaume-Uni, 2008, vidéo, 19’


YANG CHEN
La belle journée
, Chine/France, 2009, 7’
Nous sommes en Chine. A l’arrière-plan, une maison détruite. En avant-plan, occupant presque toute l’image, un bocal rempli de petits poissons frétillants. Des sucres tombent un à un dans l’eau au rythme d’une musique doucereuse qui annonce les belles journées de printemps.
 VIRGINIA GARCIA DEL PINO
Mi hermana y yo
, Espagne, 2009, 10’
Des voix, et des images, disjointes. Bribes de conversations intimes, récits lacunaires, fragmentés, de relations douloureuses, de la fragilité des liens. À l’image revient cette scène de lutte ludique menée par des hommes dans un parc ou cette autre de deux adolescents reliés par les fils d’un écouteur. Déliaison et dédoublement des unes et des autres grâce à quoi se font alors jour tous les possibles.
Distribution : Virginia García del Pino.

LUPE PEREZ GARCIA
Cuentos crueles
, Espagne, 2008, 21’
En deux contes dédiés aux formes du souvenir et des temps à venir, le film plonge au coeur des images, passées ou présentes. Dans une Babel de langues, jouant de télescopages multiples, où un dessin de Dürer côtoie des images de guerre, Lupe Perez Garcia confronte leur éclat.
Distribution : Entera films.

KARL KELS
Käfig
, Allemagne, 2009, 14’
Un rhinocéros dans un zoo. Un cadre fixe, toujours le même, et le silence du muet. Des images répétées, reprises, inversées du négatif au positif, scintillantes, obsédantes. Karl Kels poursuit son dialogue avec le cinéma des origines en un montage musical au tempo rapide, où l’étrangeté surgit du fond des images.
Distribution : Karl Kels.

JOHANN LURF
12 explosionen
, Autriche, 2008, 7’20
De nuit une ville coquette, déserte à l’éclairage généreux, plus lumière qu’ombre. S’ensuit une série d’explosions, en douze sites pour autant de perturbations. Intrusion dérisoire autant qu’intempestive dans le calme des lieux, qui résonnent alors bien autrement.
Distribution : Sixpackfilm.

ABSALON
Bataille
, France, 1993, 50’’
D’Absalon, on connaît surtout ses Cellules, petits habitacles blancs, microcosmes architecturaux conçus aux dimensions de l’artiste. Dans cette vidéo, un cadre fixe, un homme, Absalon, se débat, gesticule on ne saura contre quoi, dans un espace vide. Malaise et énigme de cette lutte bien réelle sans début ni fin contre un adversaire invisible.
Distribution : MAC, Marseille

FLORIAN ZEYFANG
Introduction to a Small History of Photography - Formalist Heady Pattern Version
, Allemagne, 2008, 12’30
Un défilement d’images et de livres. Leur provenance : les illustrations des six ouvrages, de Sander à Blossfeldt, que Walter Benjamin mentionne dans sa fameuse Petite histoire de la photographie publiée en 1931, et s’immiscent des photographies contemporaines. D’hier à aujourd’hui, leur défilement, systématique. Apparitions fantômatiques, où les formes résonnent et s’animent sous un jour nouveau.
Distribution : Arsenal Experimental.
 
FaLang translation system by Faboba