2016 écrans parallèles

DISTORSIONS

Sacem  Avec le soutien de la SACEM
 
Proposé par Gilles Grand
Les jeux vocaux osent le guttural en Arctique, un idiophone excite ses bruyants ajouts en Afrique, le chevalet soutenant les cordes sympathiques du sitar irisent leurs oscillations en Inde, un Bluesman souligne les stridences du cordophone, prélude à sa première guitare, la distorsion des sons anticipe le surgissement de l'électrique, de l'électronique.
Ornées ou altérées, les mélodies s'écartent d'une tournure attendue. Elles dépassent nos attentes. Lorsque le chromatique s'insérait dans une gamme diatonique, la touche concernée était nommée feinte. La coloration, l'ornement vocal en mélismes était désigné flos. Le jazz a révélé des notes dites éloignées en les désignant bleues. La dissonance oscille autour d'une courbe dont la version simplifiée en une partition ne facilite que la lecture, une vision rapide.
De pays en provinces, de contrées en parages, les films tissent un maillage où se renouvellent notre regard et notre écoute. Cela peut débuter au Venezuela avec Adriana Vila Guevara et son film Belén où l'art du Quitiplá prolonge le portrait de Belén María Palacios. Sur les plages de Santa Monica, Chet Baker chante en ouverture de Let's get lost (1988) de Bruce Weber. Dans une loge du Hammersmith Odeon de Londres, David Bowie décode un message avant le concert, Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1973) de Donn Alan Pennebaker. Fluet et agile dans Liberian Boy de Mati Diop et Manon Lutanie, un enfant ravive Michael Jackson.
De villes en villages, A Magical Substance Flows Into Me de Jumana Manna retrouve d'anciennes pratiques musicales. En quelques phrases de danseurs, sans filmer un corps, An Experiment in Leisure de Manon de Boer déborde le champ du visible et de l'audible. Jessica Wan-Yu Lin avec TPE-Tics façonne le portrait d'un musicien taïwanais aux facettes nombreuses. Arpentant des territoires mystérieux, Eloy Dominguez Serén avec Rust prolonge l'OEil du cyclope de Jen Debauche. Pris dans un souffle de glace et de neige, Shingo Yoshida collecte quelques indices, The End Of Day And Beginning Of The World. La grande muraille de Chine se révèle fragmentée entre passé et présent, ici et là-bas, diffractée en une adaptation de Franz Kafka, The Great Wall de Tadhg O'Sullivan.

 

A MAGICAL SUBSTANCE FLOWS INTO ME
Jumana Manna
Palestine, Allemagne, Royaume-Uni, 2016, 68'
Première internationale
  AN EXPERIMENT IN LEISURE
Manon de Boer
Belgique, 2016, 36'
Première mondiale
  ANOTHER INTERLUDE
Bettina Buck
Allemagne, 2015, 25
Première Française
         
BELÉN
Adriana Vila Guevara
Venezuela, Espagne, 2016, 94'
Première mondiale
  CONSEIL D’ÉTAT
Fanny Zaman
Belgique, 2016, 8'
Première mondiale
  FIRST GASP
Miranda Herceg
Croatie, 2016, 21
Première française
         
FOLLOWING YOU FOLLOWING ME
Yasmin Davis
Israël, 2016, 5'
Première mondiale
  HOUSEWARMING
Amir Borenstein, Effi Weiss
Belgique, Albanie, 2016, 34'
Première internationale
  IF I WERE ANY FURTHER AWAY I'D BE CLOSER TO HOME
Rajee Samarasinghe
Sri Lanka, États-Unis, 2016, 15'
Première française
         
IT NEVER ENDS
Thomas Carillon
France, 2016, 38'
Première mondiale
  JACO
Paul Marchand
États-Unis, 2015, 116'
  LET'S GET LOST
Bruce Weber
États-Unis, 1988, 120'
         
LIBERIAN BOY
Mati Diop, Manon Lutanie
France, Canada, 2015, 4'
Première internationale
  L'OEIL DU CYCLOPE
Jen Debauche
Belgique, 2015, 50'
  RUST
Eloy Domínguez Serén
Suède, Espagne, 2016, 14'
Première mondiale
         
SCREAM QUEENS
Ariane Yadan
France, 2013, 14’
  THE END OF DAY AND BEGINNING OF THE WORLD
Yoshida Shingo
Japon, 2015, 21’
Première française
  THE GREAT WALL
Tadhg O'Sullivan
Irlande, 2015, 74'
Première française
         
THE TOWER
WIEŻA

Karolina Bregula
Pologne, 2016, 79'
Première mondiale
  TPE-TICS
Jessica Wan-Yu LIN
Taïwan, 2015, 68'
Première européenne
  UN SOUPÇON DE CIEL
Elisa Peyrou
France, 2016, 30'
Première mondiale
         
WITHOUT PICTURES AND CONVERSATION?
Léa Ducos
France, 2016, 6'
Première mondiale
  ZIGGY STARDUST AND THE SPIDERS FROM MARS
Donn Alan Pennebaker
Royaume-Uni, 1973, 90'
   
         
FaLang translation system by Faboba