SÉLECTION OFFICIELLE / COMPÉTITION INTERNATIONALE 2014   FIDMARSEILLE 2014
première mondiale    
 LettersToMax.jpg

LETTERS TO MAX

 

Eric BAUDELAIRE  
  FRANCE
2014
Couleur
HD
103’
Version originale
Anglais, Russe
Sous-titres
Français, Anglais
Scénario et image
Eric Baudelaire
Son
Juliette Navis
Montage
Eric Baudelaire,
Laure Vermeersch
Avec
Maxim Gvinjia

Production et distribution
Poulet - Malassis

Filmographie
– THE UGLY ONE, 2013
THE ANABASIS OF MAY AND FUSAKO SHIGENOBU, MASAO ADACHI AND 27 YEARS WITHOUT IMAGES, 2011
– THE MAKES, 2009
– (SIC), 2008
« L’Abkhazie est un paradoxe : un pays au sens physique du terme, avec ses frontières, son gouvernement, son drapeau et sa langue, mais un État qui n’existe pas légalement puisque pendant près de vingt ans aucune autre nation ne l’a reconnu. L’Abkhazie existe donc sans exister, dans un vide liminal, un espace limite entre des réalités. À ce titre, Ma Lettre à Max était un peu comme une bouteille à la mer, un clin d’œil à Alfred Jarry et à l’univers d’Ubu Roi dans lequel Maxim semble habiter. Puis le réel a été rattrapé par la fiction. » Ainsi Eric Baudelaire s’est lancé dans une campagne épistolaire, envoyant 74 lettres en 74 jours : script pour la voix off d’un film dont Max est le narrateur. Cet échange deviendra la structure même du film : des lettres qui n’auraient pas dû parvenir jusqu’à Max, l’enregistrement de ses réponses, et les images tournées en Abkhazie par Eric Baudelaire quand la correspondance s’est terminée.
Comme dans L’Anabase... (FID 2011), les outils du cinéma ne sont pas seulement au service de l’information, mais agissent aussi comme fabrique d’artefacts. De quel paysage voit-on ici les images : celui d’une nation naissante, celui d’une ancienne contrée ? Celui, muet, de la nature, ou celui, loquace, de la politique ? Baudelaire, une fois encore, nous entraîne dans les méandres retors de l’histoire. (JPR) 
 
FaLang translation system by Faboba