LES ACTIONS CULTURELLES D’ARTE

www.arte.tv/fr


ARTE Actions Culturelles accompagne la 25e édition de FIDMarseille, Festival de cinéma et prolonge hors écran, l’accompagnement des images auprès de tous les publics. 

Pour ce troisième rendez-vous avec le FIDMarseille, ARTE présentera une séance spéciale du Ciné-Club syrien au FID, avec la projection du film Eau argentée : Syrie autoportrait, d’Oussama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan. Créé en association avec Norias Europe-Syrie et le cinéma l’Accattone à Paris, le Ciné-Club syrien est un hommage aux cinéastes de la Révolution. Il présente depuis avril une programmation de films qui rassemble le point de vue des cinéastes syriens sur leur société. Les Actions Culturelles seront aussi présentes à la deuxième édition de FIDCampus. Elles soutiennent les Masterclasses des cinéastes Wang Bing et Ghassan Salhab dont les films sont diffusés sur l’antenne d’ARTE. En renouvelant sa présence à FIDMarseille, ARTE Actions Culturelles affiche la volonté de la chaîne ARTE, de tenir un rôle actif dans le partage de la culture et la circulation des œuvres.  
 
 

EAU ARGENTÉE SYRIE AUTOPORTRAIT

SYLVERED WATER SYRIA SELF-PORTRAIT
Ossama MOHAMMED & Wiam Simav BEDIRXA
France / Syrie, 2014, 92’

EN SÉLECTION OFFICIELLE À CANNES – 2014

En Syrie, les Youtubeurs filment et meurent tous les jours. Tandis que d’autres tuent et filment. À Paris, je ne peux que filmer le ciel et monter ces images youtube, guidé par cet amour indéfectible de la Syrie. De cette tension entre ma distance, mon pays et la révolution est née une rencontre. Une jeune cinéaste Kurde de Homs m’a « Tchaté » : « Si ta caméra était ici à Homs que filmerais-tu ? ». Le film est l’histoire de ce partage.

Correspondance entre Ossama MOHAMMED & Wiam Simav BEDIRXAN 

 

SOCIÉTÉ CIVILE DES AUTEURS MULTIMÉDIA

 HOMMAGE AU LAURÉAT DU PRIX SCAM, MOSCO LEVI BOUCAULT 

La Société civile des auteurs multimédia est une société de perception et de répartition de droits d’auteur (SPRD). Créée par les auteurs pour gérer leurs droits, la Scam est aussi leur porte-parole, elle défend leurs intérêts professionnels, matériels et moraux. Elle mène également une action culturelle et sociale. Aujourd'hui, la Scam rassemble plus de 32 000 réalisateurs, auteurs d'entretiens et de commentaires, écrivains, traducteurs, journalistes, vidéastes, photographes et dessinateurs. 
 
En partenariat avec la Société Civile des Auteurs Multimédia et en écho aux PRIX SCAM remis en juin (http://www.scam.fr/fr/lespaceculturel/Lesprix.aspx), le FIDMarseille propose une programmation de deux films du lauréat du Prix Charles Brabant pour l’ensemble de l’œuvre, Mosco Levi Boucault. Réalisateur français né en 1944, Mosco Levi Boucault a réalisé de nombreux documentaires et reçu les Etoiles de la SCAM pour deux de ses films : Roubaix commissariat central, affaires courantes et Un corps sans vie de 19 ans. Pour le film Ils étaient les Brigades Rouges - 1969 / 1978, la réalisation durera trois ans, réunissant tout un pan d’entretiens avec quatre des membres de ce commando, dont la plupart, remis en liberté. Des terroristes à la retraite montre l’extrême humanité des témoins, filmés en situation, sur les lieux de leurs actions ou dans les ateliers de confection où ils ont continué de travailler. Qui a la chance de connaître un tant soit peu Mosco Levi Boucault, auteur depuis bientôt trente ans de grands documentaires sur les FTP-MOI - Francs-tireurs et partisans - main-d'œuvre immigrée (Des terroristes à la retraite, en 1985), la société vue à hauteur de commissariats (Un crime à Abidjan en 1999, Roubaix, commissariat central en 2008) ou les Brigades rouges (Ils étaient les Brigades rouges, en 2011), sait à quel point, chez lui, la facétie affleure sous la moindre pensée. Combien l'intelligence est prompte à prendre un tour humoristique. Combien sa fantaisie et sa rigueur procèdent du même mouvement de balancier.
 

DES TERRORISTES A LA RETRAITE
Mosco Levi BOUCAULT
France, 1985, 84'

UN CORPS SANS VIE DE 19 ANS
Mosco Levi BOUCAULT
France, 2007, 74'  
     

LA COMPAGNIE LIEU DE CRÉATION

19, rue Francis de Pressencé 13001 Marseille
www.la-compagnie.org

 
En partenariat avec la Biennale des écritures du réel #2 -
La cité, espace de récits communs, le FIDMarseille et le Printemps de l’art contemporain/Marseille expos.
 
 
TOKYO REVERSE
Simon BOUISSON & Ludovic ZUILI
 
Les 6 et 7 Juillet, de 10h-19h
Un jeune homme déambule face caméra à Tokyo alors que le monde autour de lui défile à l'envers. Pendant neuf heures une projection hypnotique accompagnée d'une performance musicale en double projection.   
 

OÙ, LIEU D’EXPOSITION POUR L’ART ACTUEL

58, rue Jean de Bernardy 13001 Marseille
www.ou-marseille.com

OFF THE SHORES
MATHILDE SUPE

Mathilde Supe, née en 1989, vit et travaille à Paris.
Le travail de Mathilde Supe est constitué de films et de projets éditoriaux. Utilisant des motifs dramaturgiques propres
au cinéma (comme la bande annonce, le making-of ou les couloirs de films noirs) elle crée des objets contemplatifs
qui bien que traversant des terrains codifiés, laissent
le spectateur face à un mystère qu’il peut interpréter par lui-même. Son travail textuel lui, est nourri par la forme des manuels d’instructions, et se présente comme un inventaire, traversé par la question du « quoi faire » au travail. Articulées ensemble, ces deux pratiques forment un « envers du
décor », des machines à fantasmer exposant leurs propres rouages, offrant au spectateur le point de départ d’une fiction potentielle. « Pour ma résidence à OÙ je compte réaliser des portraits sur le vif, portes ouvertes à l’interprétation, entre documentation et mise en scène.»
     

STUDIO FOTOKINO

33, allées Léon Gambetta 13001 Marseille
www.fotokino.org


L’HOMME À LA VALISE
PAOLO VENTURA
 
du 14 juin au 27 juillet 2014
du mercredi au dimanche de 14h à 18h30  
 
L’exposition de l’été sera consacrée à l’artiste italien Paolo Ventura. Photographe, narrateur, peintre, il met en scène dans son œuvre les souvenirs possibles d’un monde tombé dans les oubliettes de l’histoire. Suspendues dans un temps immobile, ses images transportent le spectateur dans un espace qui, bien que n’étant pas réel, aurait pu l’être... Un univers merveilleux et mélancolique, sorte de matéria- lisation d’un rêve de l’enfance re-construit par l’artiste. Car ces paysages brumeux, mystérieux et familiers, tel un
« Amarcord fellinien », sont en effet des décors miniatures ou en taille réelle, parcourus par ses personnages qui nous racontent des histoires enchantées.Il présentera au Studio des photographies issues de trois séries : Le Storie, réalisées en 2013, ensemble de séquences constituées comme des petites histoires en 5 ou 6 images. Et une sélection de photographies de Winter Stories (2008) et The Automaton (2011). Des éléments de décor peints, costumes et livres uniques accompagneront les œuvres. 
 

GALERIE AGNÈS B.

31-33, Cours Estienne d’Orves 13001 Marseille
www.agnesb.fr

ÉRÉMIE DELHOME
du 30 juin au 2 août
 
À l’occasion du FIDMarseille 2014, agnès b. exposera les œuvres de Jérémie Delhome du 30 juin au 2 août.
Artiste marseillais né en 1981, Jérémie Delhome vit et travaille à Marseille. Le travail de Jérémie Delhomme oscille entre représentation et expression de formes indéfinies. C’est en dessinant régulièrement, de façon automatique comme un musicien fait ses gammes que certaines formes s’imposent à l’artiste qu’il utilise ensuite dans un second temps pour constituer son répertoire. La qualification de « chose » convient à ces objets équivoques et rudimentaires flottant et semblant aux limites du néant. La composition est réduite au minimum, focalisée sur un objet central, en suspension dans un espace coloré pour les peintures ou blanc pour les dessins, ne laissant pas d’indice extérieur sur l’environnement ou l’échelle de cet objet. Ce processus de réduction, cette figuration de l’incomplétude, ramène la forme à l’état le plus pur et le plus simple. 
 
     

PARADISE /A PLACE FOR SCREEN ADDICTION

5, RUE VINCENT COURDOUAN 13006 MARSEILLE

→ www.leclere-mdv.com
www.oracularvernacular.com

Charlotte Cosson & Emmanuelle Luciani ont le plaisir d’annoncer le cycle d’expositions « Oracular / Vernacular » à PARADISE, un nouvel espace dédié à l’addiction à l’écran. Dans la lancée du projet initié au MAMO du Centre d’art de la Cité Radieuse, les deux curators questionnent les étiquettes qui sillonnent l’art contemporain. Durant le FID, et ce jusqu’au 26 Septembre, seront projetées des vidéos dont les lignes de force entrent en résonnance avec les pensées des philosophes Quentin Meillassoux, Graham Harman ou Tristan Garcia : sCOpe de Camille Henrot, Street Trash de Takeshi Murata puis Google earth et Provisional Landscape de Manuel Fernandez. On entend parler de post-Internet, de matérialisme spéculatif ou de post-humanisme dans un joyeux mélange des genres ; mais que signifient réellement ces termes ? Alors que tous semblent se positionner dans une posture de l’« après », c’est en terme de prélude que Charlotte Cosson & Emmanuelle Luciani ont décidé de les aborder.   
 

LA BIBLIOTHÈQUE MUNICIPALE À VOCATION RÉGIONALE L’ALCAZAR

44, Cours Belsunce 13001 Marseille


L'ALCAZAR FIDèle AU CINÉMA
Du 1 au 7 juillet, dans le cadre d’une collaboration renforcée, le FIDMarseille et l’Alcazar présenteront conjointement dans la salle de conférence de l'Alcazar le programme suivant :
• La séance du matin (11h)
sera consacrée aux films DOC ALLIANCE,
• la séance de l'après-midi (14h30)
à « Cycle Le Nouvel Hollywood », une programmation de l’Alcazar où on pourra voir successivement :
Bonnie and Clyde de Arthur Penn,
Le point de non retour de John Boorman,
The kid stays in the picture de Nanette Burstein — Brett Morgen, Portrait d’une enfant déchue de Jerry Schatzberg,
Projection de films des Écrans Parallèles, le samedi 5 juillet de 11h à 17h. 
     
FaLang translation system by Faboba