>ACTUALITÉS JANVIER 2013

  > Inscriptions > Hors les murs > Suivi des films sélectionnés au FIDMARSEILLE > Sorties salles > Agenda > VidéoFID
  
 Permettez-nous d’abord de présenter à tous les lecteurs de cette lettre d'information nos meilleurs vœux de la part de toute l’équipe du FIDMarseille. Bien terminée, l’année 2012 se concluait en effet par la sortie en salle en France du si beau Tabu de Miguel Gomes, avec lequel nous avions choisi d’ouvrir, rappelez-vous, notre édition de juillet dernier. Applaudi sans réserve par une presse internationale, unanime et prolixe, le film a su très vite conquérir ici une large audience, qu’il continue d’ailleurs d’attirer, toujours à l’affiche en ce début 2013*. Preuve, s’il en était besoin, de l’appétit et de l’exigence du public.
Et la suite ? Et 2013 ? Question légitime, puisque, nul ne l’ignore, Marseille est entrée dans l’année de sa consécration comme capitale européenne de la culture. Alors ? Alors, d’abord, et comme chaque année depuis bien des années, fidèles à la vocation portuaire de la ville, nous sommes heureux que les films découverts ici poursuivent leur route, ailleurs en France, en salle ou édités en DVD, mais aussi à l’étranger, dans des manifestations d’envergure européennes : la Berlinale, Rotterdam, etc. Et plus loin encore,  comme vous pourrez en lire le détail plus bas, à New York, Tokyo…
Nous nous réjouissons ensuite d’une invitation inédite, à l’initiative de L’Institut Supérieur des Arts de Toulouse. En partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse et la fameuse salle Le Cratère, l’ISDAT a souhaité convier le FIDMarseille à 3 jours de programmation fin janvier, dense d’une trentaine de films, intitulée Croiser le Portrait. On y retrouvera des films de l’édition passée, d’autres à peine plus anciens, et quelques classiques aussi, tous présentés, certains en présence des réalisatrices et réalisateurs.
Dans le cadre des expositions dont les inaugurations vont s’échelonner de ces tous prochains jours aux mois à venir, nous avons le bonheur de compter de nombreux artistes qui ont d’abord découvert Marseille à travers leur invitation au FID : Akram Zaatari, Kahlil Joreige et Joana Hadjithomas, Özlem Sulak, Jean-Luc Moulène, par exemple. Sans compter les marseillais d’adoption comme Till Roeskens, Stéphanie Nava et Caroline Duchatelet, ou de naissance, comme Fouad Bouchoucha, qui ont croisé notre route également, et qui présenteront leurs travaux durant cette année de célébration. Nous leur souhaitons à nouveau le meilleur accueil, et de belles rencontres entre leurs œuvres et les visiteurs attendus.
Concernant la 24° édition du FIDMarseille, outre les surprises qu’elle réserve, à nous les premiers puisque les films autant que les projets FIDLab commencent à nous arriver d’un peu partout (voir rappel des échéances), une rétrospective sera consacrée à Pier Paolo Pasolini. Figure méditerranéenne, bien sûr, puisque telle est l’orientation donnée à cette capitale, mais personnalité d’importance mythique. Poète, écrivain, dramaturge, critique, polémiste, scénariste, acteur, peintre, cinéaste, certains l’ont même décrit en saint contemporain, Pasolini, tel est notre pari, reste encore largement devant nous. C’est pourquoi, empruntant ses propres mots, nous avons baptisé cet hommage : « P.P.P., la force scandaleuse du passé. » Opérée en complicité avec trois autres structures locales, Alphabetville, le CIPM et l’INA Région, la programmation de ses films, augmentée d’exposition, de lectures, de tables-rondes, etc., aura lieu un mois et demi en amont des dates de la manifestation. Manière de permettre de mieux saisir toutes les chances d’embrasser dans son intégralité une œuvre intempestive, généreuse et éblouissante.
Impatients de vous accueillir nombreux durant cette année, avec vos films ou vos regards, nous vous réitérons nos vœux.
Jean-Pierre Rehm

* Un livre d’entretiens sur le film et son tournage est paru récemment aux éditions Independencia : Au Pied du Mont Tabu. Miguel Gomes et quelques-uns des complices de cette aventure y répondent longuement aux questions de Cyril Neyrat. Un must pour tout aficionado, où l’on ne cesse d’apprendre, de pages en pages, et de s’étonner des voies de la grâce.
   
  >Lettres d'info précédentes   > Répartition géographique des projections des films
       
     
  > Hors les murs
> Suivi des films
>
Sorties salles
> Agenda
> VidéoFID
 

Inscriptions au FIDMARSEILLE

       
  Les inscriptions pour la Sélection Officielle du 24ème FIDMarseille sont ouvertes jusqu'au 22 mars 2013.
Rendez-vous sur notre site et inscrivez votre film en ligne.
       
 
       
  Les appels à projets du FIDLab sont ouverts jusqu'au 8 février 2013.
Rendez-vous sur notre site et inscrivez votre projet en ligne.
  
 > Inscriptions
>
Suivi des films
> Sorties salles & DVD
> Agenda

> VidéoFID
 

Hors les murs

  
 

     

      

  
 

CROISER LE PORTRAIT

À l’invitation de l’ISDAT, Institut Supérieur des Arts de Toulouse, le FIDMarseille, Festival International de Cinéma, vous propose trois journées de programmation intense. Quand ? Du 23 au 25 janvier. Où ? Dans trois lieux. À l’auditorium de l’École, d’abord, pour des projections matinales répétées. À la Cinémathèque, le 23, pour trois séances. Et enfin, au cinéma Le Cratère, les 24 et 25, de 14 h à 22h. Au programme ? Des films récents et inédits, multipliant les provenances géographiques : Autriche, Liban, Thaïlande, Belgique, Allemagne, États-Unis, Espagne, Chili, Mexique, Mali, Japon, Afrique du Sud, Cameroun, Suisse, ou encore la clinique de La Borde, les banlieues lyonnaise et parisienne, etc. Sans oublier quelques classiques signés Otto Preminger, Guy Debord et Raoul Ruiz. L’ensemble mêle fictions, documentaires et films d’artistes, réunis autour d’un motif : Croiser le Portrait.

Derrière chaque visage, pour qui sait voir, suggérait Baudelaire, un roman possible. Aux fils scénaristiques infiniment déroulés, substituer la concentration, celle d’une palette délibérément resserrée pour ouvrir vers des destinées racontées ou devinées, chantées ou chuchotées, assénées ou mutiques, manifestes ou secrètes. Mais si l’exercice du portrait offre un cadre générique, il est loin de garantir une identité fixe. Au contraire. Les surfaces miroitent, des troubles s’y agitent, voilà les contours des figures se brouiller et la clarté de l’image inquiétée. Ce sera, par exemple, un triple portrait des Etats-Unis. Dévoilés dans l’hébétude de leur Sud par le cinéaste culte Harmony Korine, côté ville, et côté fleuve par l’artiste Elise Florenty. Ou la poussière de leurs éclats rassemblés en mosaïque par Arnaud des Pallières.

Ce sera la zoologie fantastique africaine d’hier éclairée par Marie Voigner et celle de demain par Neil Beloufa. Ce sera Roland Barthes traversé par la musique selon l’artiste flamande Manon de Boer. Le cinéaste activiste japonais Masao Adachi accueilli dans sa nuit par Philippe Grandrieux et dans ses soleils par le super 8 d’Éric Baudelaire. Un hôtel désaffecté à Bangkok où Apichatpong Weerasethakul a invité des fantômes à bavarder sur l’oreiller. Les témoignages de prisonniers libanais archivés par Joana Hadjithomas et Khalil Joreige.

Mais ce sera aussi : Fukushima surveillé par l’oeil de la TEPCO, le déménagement de la maison de Garcia Lorca à Grenade, la reconstitution d’un tableau de Duccio, Rosebud en Suisse, Daniel Johnston a capella, un saxophoniste en suspension dans le ciel berlinois, la voix de Blanche-Neige, l’autobiographie de Sylvia Kristel, les routes sinueuses d’un trader crapuleux, les pensionnaires mélomanes du foyer Léone Richet, de jeunes mexicains mimant les rites de leurs aînés trafiquants, l’autoportrait sur VHS de Simone Fattal. En bref, il s’agit, avant tout, de s’aventurer sur les chemins du monde, et d’explorer les possibles d’un art d’aujourd’hui : le cinéma.

En précisant que toutes les séances seront présentées et débattues, dont plusieurs en présence de réalisatrices et de réalisateurs, nous nous réjouissons de vous faire partager ces découvertes en ce début 2013. Et nous tenons à remercier l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse, son directeur Yves Robert et son équipe, d’en permettre l’occasion précieuse, ainsi que ses partenaires de diffusion, la Cinémathèque de Toulouse et le cinéma Le Cratère.

Jean-Pierre Rehm
Délégué Général du FIDMarseille


200% de Nicolas Boone et Olivier Bosson, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011,
4 BÂTIMENTS FACE A LA MER de Philippe Rouy, mention du Grand prix de la Compétition Internationale, sélectionné en première mondiale au FID 2012,
À PEINE OMBRE de Nazim Djemaï, lauréat du Prix Georges de Beauregard National, projeté en première mondiale au FID 2012,
AUTOPORTRAIT de Simone Fattal, en Compétition Française et Compétition Premier, projeté en première mondiale au FID 2012,
BLANCHE NEIGE LUCIE de Pierre Huygue, présenté au FID 2003 dans l’Ecran "Du son à l'image",
CÈNE de Andy Guérif, Grand Prix de la Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2007,
COLLOQUE DE CHIENS de Raul Ruiz (1977)
CRITIQUE DE LA SÉPARATION de Guy Debord (1961)
EFECTOS DE FAMILIA, LA TRAMPA, LEY FUGA d’Edgardo Aragon présentés dans l'Ecran Parallèle "Les fils du pouvoir" au FID 2012,
EMERALD de Apichatpong Weerasethakul, projeté en Séance Spéciale au FID 2008,
HOLY TIME IN ETERNITY, HOLY ETERNITY IN TIME d'Elise Florenty et Marcel Türkowsky, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011,
IL SE PEUT QUE LA BEAUTÉ AIT RENFORCÉ NOTRE RÉSOLUTION - MASAO ADACHI de Philippe Grandrieux, en Compétition Internationale, projeté en première mondiale au FID 2011,
JJA de Gaëlle Boucand, mention du Grand Prix de la Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2012,
KEMPINSKI de Neil Beloufa, présenté dans l'Ecran Parallèle "Etrange familiarité, familière étrangeté" au FID 2009,
KHIAM 2000-2007 de Joanna Hadjithomas et Khalil Joreige, en Compétition Internationale, lauréat du Prix Georges de Beauregard International, projeté en première mondiale au FID 2008,
KING KONG de Peter Friedl, présenté au FID 2003 dans l’Ecran "Du son à l'image",
L’ANABASE DE MAY ET FUSAKO SHIGENOBU, MASAO ADACHI ET 27 ANNÉES SANS IMAGES d'Eric Baudelaire, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011,
L’HYPOTHÈSE DU MOKÉLÉ M’BEMBÉ de Marie Voignier, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011,
LAURA de Otto Preminger (1944)
LE SOULÈVEMENT COMMENCE EN PROMENADE d'Elise Florenty, présenté en première mondiale dans l'Ecran Parallèle "Conversations secrètes" au FID 2011,
MICHAEL BERGER, EINE HYSTERIE de Thomas Fürhapter, en Compétition Internationale, projeté en première internationale au FID 2010,
MUDANZA de Pere Portabella, présenté dans l'Ecran Parallèle "Anthropofolies " au FID 2010,
OBRERAS SALIENDO DE LA FABRICA de José Luis Torres Leiva, présenté au FID 2006 dans l’Ecran Parallèle "Be with me – La fiction avec le documentaire",
ONE, TWO, MANY de Manon de Boer, en Compétition Internationale, sélectionné en première mondiale au FID 2012,
POUSSIÈRES D’AMÉRIQUE d'Arnaud des Pallières, en Compétition Internationale, projeté en première mondiale au FID 2011,
ROAD MOVIE de Christophe Bisson, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011,
SORTIES D'USINES des Frères Lumières (1895)
SUR LE PASSAGE DE QUELQUES PERSONNES EN UNE ASSEZ COURTE UNITÉ DE TEMPS de Guy Debord (1959)
SYLVIA KRISTEL - PARIS de Manon de Boer, lauréat du Prix Georges de Beauregard International, projeté en première mondiale au FID 2004,
THE LONG SORROW de Anri Sala (2005)
TRASH HUMPERS d'Harmony Korine, présenté dans l'Ecran Parallèle "Anthropofolies " au FID 2010.

     
  > Inscriptions
> Hors les murs
>
Sorties salles
> Agenda
> VidéoFID
 

Suivi des films sélectionnés au FIDMARSEILLE

       

   
 
 
  TWO TIMES 4’33” (partie de LE TEMPS QUI RESTE (ETUDES MUSICALES)) de Manon de Boer, en Compétition Internationale, projeté en première mondiale au FID 2008, est projeté au Museum of Contemporary Art à Tokyo (Japon) jusqu’au 3 février 2013.
   
 
 
  SIBÉRIE de Joana Preiss, en Compétition Internationale, projeté en première mondiale au FID 2011, est projeté au Museum of the Moving Image, à Astoria (New-York - Etats-Unis), le 5 janvier 2013 à 17h00.
 
 
 
  À PEINE OMBRE de Nazim Djemaï, lauréat du Prix Georges de Beauregard National, projeté en première mondiale au FID 2012, est projeté au Vent se lève, tiers-lieu, à Paris, par le Kino club de l’association Arkatfilms. le 14 janvier à 20h30 et à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris, le 16 janvier à 18h30.
  
 
  
 LA VIE EST AILLEURS d'Elsa Quinette, lauréat du Prix Georges de Beauregard National, projeté en première mondiale au FID 2011, est projeté au Forum des Images, à Paris, avec la collaboration de l’Hôtel de Ville de Paris, le 15 janvier 2013 à 19h30.
  
 
  
 SPECTRES de Sven Augustijnen, Mention spéciale du Grand prix de la Compétition Internationale, Prix des Médiathèques, Prix du GNCR, projeté en première internationale au FID 2011, est projeté au Cinema du RITS, à Bruxelles, le 17 janvier 2013 à 20h30, entrée libre.
 
 
 
  JJA de Gaëlle Boucand, mention du Grand Prix de la Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2012, est programmé dans le cadre de Hors Pistes 2013 / Un autre mouvement des images, au Centre Pompidou, à Paris, du 18 janvier au 3 février 2013 et dans la programmation "Home Cinéma" de Trafic, à Lausanne (Suisse) le 29 janvier 2013 à 19h00.
   
 
   
  GENNARIELLO DUE VOLTE d'Elise Florenty, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2009,
LE SOULÈVEMENT COMMENCE EN PROMENADE d'Elise Florenty, présenté en première mondiale dans l'Ecran Parallèle "Conversations secrètes" au FID 2011,
sont projetés à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris, en salle de conférences, le 22 janvier à 17h30, entrée libre
  
 
  
 JAJOUKA, QUELQUE CHOSE DE BON VIENT VERS TOI d' Eric et Marc Hurtado, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2012, est projeté dans le cadre du cycle Musiquepointdoc, à l’Auditorium de la Gaîté Lyrique, le 23 janvier à 19h30
 
 
 
  HOLY TIME IN ETERNITY, HOLY ETERNITY IN TIME d'Elise Florenty et Marcel Türkowsky, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011, est projeté le 27 janvier à 20h dans le cadre de Hors Pistes 2013 / Un autre mouvement des images, au Centre Pompidou, à Paris, du 18 janvier au 3 février 2013
  
 
  
 CELLO de Marcel Hanoun, présenté dans l'Ecran Parallèle "Les fils du son" au FID 2012,
LE FRACAS DES PATTES DE L'ARAIGNÉE d'Aurélien Vernhes-Lermusiaux, présenté dans l'Ecran Parallèle "Les fils du son" au FID 2012,
MEKONG HOTEL d'Apichatpong Weerasethakhul, programmé dans le cadre de FID avec Arte/La Lucarne au FID 2012
TROPICÁLIA de Marcelo Machado, présenté dans l'Ecran Parallèle "Les fils du son", projeté en première française au FID 2012,
sont programmés à l’IFFR, à Rotterdam (Pays-Bas), du 23 janvier au 3 février 2013.

 
 
 
  WHITE EPILEPSY de Philippe Grandrieux, en Compétition Internationale, sélectionné en première mondiale au FID 2012,est programmé à l’IFFR, à Rotterdam (Pays-Bas), du 23 janvier au 3 février 2013.
Epileptic a le plaisir de vous inviter à la projection du film le 15 janvier 2013 à 11h00 au Cinéma du Panthéon, à Paris.
Avec les danseurs : Hélène Rocheteau, Jean-Nicolas Daflon, Anja Röttgerkamp, Dominique Dupuy
RSVP Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
En savoir+
   
 
 
 
LA NUIT REMUE de Bijan Anquetil, Grand Prix de la Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2012,
SONG SONG de Gwendal Sartre, présenté dans l'Ecran Parallèle "Les fils du son" et Mention spéciale du Prix Premier, projeté en première mondiale au FID 2012,
sont programmés dans le cadre de Vive la jeunesse ! - Young French Directors au French Institute/Alliance Française (FIAF), à New York (Etats-Unis), le 29 janvier 2013
  
 
  
 BABYLON d'Ala Eddine Slim, Ismaël et Youssef Chebbi, Grand prix de la Compétition Internationale, sélectionné en première mondiale au FID 2012, est projeté par pointligneplan à la fémis, à Paris, le 30 janvier 2013 à 20h00
     
  > Inscriptions
> Hors les murs
> Suivi des films
> Agenda
> VidéoFID
 

Sorties en salles et DVD

   
  TOUJOURS SUR LES ÉCRANS

  ÊTRE LÀ de Régis Sauder, en Compétition Française, projeté au FID 2012 en première mondiale, est sorti en salles le 7 novembre 2012.
Distribution : Shellac
 
  L’HYPOTHÈSE DU MOKÉLÉ M’BEMBÉ de Marie Voignier, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2011, est sorti en salles le 7 novembre 2012.
Distribution : Capricci films
   
  LES INVISIBLES de Sebastien Lifshitz, présenté dans l'Ecran Parallèle "Portrait(s)" au FID 2012, est sorti en salles le 28 novembre 2012.
Distribution : Ad vitam
   
  VIOLETA SE FUE A LOS CIELOS d’Andrés Wood, projeté en Film de Clôture au FID 2012 est sorti en salles le 28 novembre
Distribution Margo cinéma
 
  L'IMPOSSIBLE - PAGES ARRACHÉES de Sylvain George, en Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2009, est sorti en salles le 5 décembre 2012.
Distribution : Noir production
 
  TABU de Miguel Gomes, présenté dans l'Ecran Parallèle "Viennale 50 ans" et projeté en Film d'Ouverture au FID 2012, est sorti en salles le 5 décembre 2012.
Distribution : Shellac
     
  > Inscriptions
> Hors les murs
> Suivi des films
> Sorties salles
> VidéoFID
 

Agenda

   
  Retrouvez les informations de Doc Alliance dans la lettre d’information mensuelle et sur le site internet, les évènement du mois, les films récemment ajoutés au catalogue et l’agenda.
     
  > Inscriptions
> Hors les murs
> Suivi des films
> Sorties salles
> Agenda
 

VidéoFID

       
  Le FIDMarseille est heureux de vous proposer dans le cadre des soirées VidéoFID, le mardi 15 janvier 2013 à 20h00 dans ses locaux la projection du film LA NUIT REMUE de Bijan Anquetil, Grand Prix de la Compétition Française, projeté en première mondiale au FID 2012. En présence du réalisateur.
       
     À l’écran, le noir se mue en obscurité, celle de la nuit, d’où montent des voix, celles de jeunes migrants afghans, quelque part aux abords d’un Paris plus deviné que présent. Bijan Anquetil nous immerge dans leur monde nocturne, dans leur nuit toute de jeunesse, de vitalité, habitée et active. Car cette nuit, loin de tout endormissement, remue comme nous le rappelle le titre emprunté à Henri Michaux, et ne se laisse pas dompter.
Nuit poétique et métaphorique aussi, on l’aura compris. Celle des sans grades, des invisibles au regard de l’administration. Mais riche, vivante, trouée de rires, de peurs et de désirs. Anquetil leur restitue leur visibilité, les arrachant au monde des spectres. Pas de pathos, ni de récit d’horreur, mais la consignation non moins nécessaire de cette économie de survie, de cette obstination «d’y arriver », ou, tout simplement, d’arriver au terme d’un si long périple. Une nuit illuminée d’images venues d’ailleurs, d’avant. Car aux plans nocturnes d’Anquetil répondent les images fragiles, rudimentaires, souvenirs ou témoignages d’événements captés au hasard de leur périple avec leur propres téléphones. Une nuit trouée aussi de rais de lumière, faisant surgir ici un visage, là une carte tracée à la craie à même le sol. Mais n’est-ce pas là l’une des promesses, littérales, du cinéma, sortir des abîmes de la nuit par de furtives incandescence? Promesse balancée ici modestement, par l’espoir simple d’un matin possible. (NF)
   
  Nous vous rappelons également que VidéoFID, la vidéothèque du festival, est ouverte au public dans nos locaux tout au long de l'année, avec mise à disposition du fonds rassemblant les films des éditions précédentes du festival et riche de plus d'un millier de titres (Compétitions, écrans parallèles, vidéothèque bis) en visionnage individuel sur place.
       

 

cliquez ici pour vous désabonner.
FIDMARSEILLE 14 allée léon gambetta 13001 marseille tel / fax : +33 (0)4 95 04 44 90 / 91 - web : www.fidmarseille.org
FaLang translation system by Faboba