2012 écrans parallèles

PORTRAIT(S)

Don’t expect too much (ne vous attendez pas à trop), c’est le titre que Susan Ray a donné à son film. Il est dédié au célèbre We can’t go Home again, opus ultime, à peine achevé, de son époux, Nicholas Ray. L’avertissement est sage, du reste il est prononcé par le grand Ray lui-même, dans son propre film, alors qu’il s’adresse à l’un de ses étudiants, complice dans la fabrication de cet étrange ovni, à la fois work in progress, film expérimental, autoportrait déguisé, patchwork testamentaire, que sais-je ? La formule, en tous les cas, nous la retenons. Ne pas combler les manques, ne pas saturer les contours, ne pas écraser d’autorité, d’assurance, savoir décevoir, c’est en somme le programme incontournable et en définitive bienvenu de l’art du portrait.
Variés, forcément, ces portraits le seront chacun, au gré des portraiturés, au gré aussi des écritures filmiques et des manières de regard mises en branle. Entre le médaillon délicat d’Henri-François Imbert consacré à un peintre collectionneur, Piet Monget, et les longs entretiens avec Paul Vecchiali menés avec science par Jérôme Reybaud, presque rien de commun. Entre le web documentaire articulé ici en long-métrage de Rodrigue Jean, L’État du Moment, qui nous fait partager brefs « moments » de quelques figures singulières à Montréal et le Anna (1975) de Alberto Grifi, sans doute peut-on tracer des ponts : ceux d’un sursaut, celui du refus à être identifié. Marie Depussé, écrivain et familière de Laborde, filmé par Rachel Benitah, pourrait, si on le souhaite, tisser des liens avec Jonas Mekas, à nouveau présent, en image seulement cette fois.
D’autres films encore viennent, non pas compléter, mais prolonger, complexifier ce que pouvoir dire une figure, une existence – et leur possible tracé. 

Jean-Pierre Rehm

 
ANNA
Alberto Grifi et Massimo Sarchielli
Italie, 1975, 225’
GEGENLICHTER, SUCHE NACH PAUL CELAN
BACKLIGHT. SEARCHING FOR PAUL CELAN

Katharina Mihm
Autriche, 2011, 70'
Première internationale
PIET MOGET, UN MATIN
Henri-François Imbert
France, 2012, 25’
Première mondiale
     
A STORY FOR THE MODLINS
Sergio Oksman
Espagne,2012, 26’
Première internationale
HOW MUCH DOES YOUR BUILDING WEIGH MR FOSTER ?
Norberto Lopez Amado et Carlos Carcas
Royaume-Uni - Espagne, 2010, 78’
QUI ÊTES-VOUS PAUL VECCHIALI ?
Jérôme Reybaud
France, 2012, 102’
Première mondiale
     
ATTIQUE
Jean-Claude Rousseau
France, 2012, 2'30"
JEANNE
Dania Reymond
France, 2012, 17'
Première mondiale
RIVAGE
Félix Albert
France, 2012, 11'
Première mondiale
     
BIG IN VIETNAM
Mati Diop
France, 2012, 27’
« JONAS MEKAS » I AM NOT A FILMMAKER
Pierre-Paul Puljiz et Jerôme Sans
France, 2012, 53’
Première mondiale
SAUDADE
Jean-Claude Rousseau
France, 2012, 14'
     
BONHOMME DE VENT
Sima Khatami
France, 2012, 43'
Première mondiale
L’ÉTAT DU MOMENT
Rodrigue Jean et Hubert Caron-Guay
Canada, 2012, 95’
Première internationale   
SIMONDON DU DÉSERT
François Lagarde
France, 2012, 110'
Première mondiale
     
  LES INVISIBLES
Sebastien Lifshitz
France, 2012, 110’
VIVANTE À CE JOUR
Rachel Bénitah
France, 2012, 70’
Première mondiale
 
     
     
 SÉANCE SPÉCIALE NICHOLAS RAY    
DON’T EXPECT TOO MUCH
Susan Ray
États-Unis, 2011, 72’
WE CAN’T GO HOME AGAIN
Nicholas Ray
États-Unis, 1976, 90’
 
     
HOMMAGE À JEAN FRAYSSE    
MAMÉ ET LES CHAMPIGNONS
Jean Fraysse et Aurélie Bonamy
France, 2012, 5’
MAMÉ ET LE TRICOT
Jean Fraysse et Aurélie Bonamy
France, 2011, 4’
 
     
FRANCOIS ET LES PLANTATIONS
Jean Fraysse et Aurélie Bonamy
France, 2011, 6’
PLANTATIONS DES SAPINS AVEC FRANÇOIS
Jean Fraysse et Aurélie Bonamy
France, 2011, 9’
 
FaLang translation system by Faboba